05/10/2012 10:46

Maroc: Les autorités retirent l'accréditation d'un journaliste de l'AFP

Les autorités marocaines ont décidé de retirer l'accréditation d'un journaliste du bureau de l'Agence France-Presse (AFP) à Rabat, Omar Brouksy, mettant en cause sa couverture, jeudi, des législatives partielles à Tanger (nord).

Cette décision a été prise en représailles à un reportage comportant une phrase dans laquelle le journaliste évoquait la participation à ce scrutin de candidats "proches du palais royal", a expliqué le ministre de la Communication Mustapha el-Khalfi à la direction du bureau de l'AFP à Rabat.

Ces candidats se présentaient sous la bannière du Parti Authenticité et Modernité (PAM) fondé par Fouad Ali El Himma, un proche du roi.

M. Khalfi a nié l'existence du lien évoqué dans la dépêche incriminée. Dans un communiqué, le gouvernement a déploré "une dépêche anti-professionnelle", véhiculant "des allégations mêlant l'institution monarchique à cette compétition électorale".

Ces allégations sont "infondées, irresponsables et en opposition avec les traditions d'un prestigieux établissement de presse", est-il encore écrit.

Le directeur de l'information de l'AFP, Philippe Massonnet, a réagi en déclarant "Nous espérons que les autorités marocaines reviendront sur cette décision".

"Le reportage incriminé n'avait pas d'autre but que d'informer, de contextualiser une situation, sans intention de nuire à qui que ce soit", a ajouté M. Massonnet, indiquant que le bureau de l'AFP à Rabat avait "toute la confiance de la direction de l'agence".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus

Ailleurs sur le web