16/09/2012 12:40

La magazine Closer devant la justice Française dès lundi à 18h à la demande de Kate et William

Kate Middleton et le prince William, outrés de la publication par Closer de photos seins nus de la duchesse de Cambridge, contre-attaquent lundi soir devant la justice française pour notamment exiger que le magazine people ait interdiction de vendre les photos.

L'audience en référé, intentée pour "atteinte à la vie privée", est prévue à 18H00 à Nanterre, dans la proche banlieue ouest de Paris. Contacté, l'avocat français du couple, Me Aurélien Hammelle, n'a pas souhaité faire de commentaires.

Mais selon une source proche du dossier, le prince, second dans l'ordre de succession de la couronne, et son épouse ne demanderont pas de dommages et intérêts pour ces photographies prises au téléobjectif pendant leurs vacances sous le soleil de Provence.

Ils réclameront en revanche que Closer ait interdiction de rééditer son numéro et surtout qu'il ne puisse pas céder ou diffuser les photos qui ont outré les Britanniques, ceci valant pour le web, notamment pour le site internet de Closer, a poursuivi cette source.

Ils exigeront aussi que leurs soient remis "les supports" des clichés.

Si le droit français est l'un des plus protecteurs au monde en matière de protection de la vie privée avec des condamnations quasi automatiques, les peines sont rarement dissuasives pour les médias qui l'enfreignent.

Et si la presse britannique refuse pour l'heure de publier les clichés, les digues auront du mal à tenir ailleurs.

Un quotidien irlandais, le Irish Daily Star, a déjà publié samedi des reproductions de pages de Closer et le magazine italien Chi prévoit de consacrer dès lundi 26 pages à Kate, sous une couverture barrée du titre "La Reine est nue". Closer et Chi font partie du groupe d'édition Mondadori, contrôlé par l'ex-chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi et sa famille. Closer, dont le siège est à Montrouge (Hauts-de-Seine), a sorti vendredi sur cinq pages une quinzaine de photos du couple prenant le soleil sur une terrasse, prises début septembre dans le Luberon. William et Kate "ont été profondément peinés d'apprendre qu'un magazine français et un photographe avaient porté atteinte à leur vie privée d'une manière aussi grotesque et totalement injustifiable", avaient souligné vendredi les services du couple princier dans un communiqué au ton inhabituellement incisif.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de happyhour57
16/septembre/2012 - 23h16

Encore une belle connerie de l'être humain, on en a rien à foutre de ces 2 là, ils sont riches, ils ne connaissent pas la crise, tout est rose pour eux...Ben non, il faut toujours que tout le monde se mêle de tout, si personne n'achetait ces magazines, il y aurait moins de problèmes, pourquoi toujours chercher à faire chier le monde, c'est incroyable tout de même, ....

Portrait de ryou75
16/septembre/2012 - 17h27 - depuis l'application mobile
Portrait de daniella
16/septembre/2012 - 16h07

Moi j'aimerais quand même voir le prince Harry complétement nu et de face sans une étoile ni ses mains qui cachent ses bijoux royaux!!!!

Portrait de greg3395
16/septembre/2012 - 15h51

tout est dit..

Kate est sûrement l'une des plus belle princesse d'Angleterre.

Même si je trouve que la soeur de Kate est bien plus ravissante.

 

Les anglais sont choquée mais les français ont une mentalité différent.

le buzz est beaucoup moins forte en france que en Angleterre.

 

Greg

Portrait de jacqueline03
16/septembre/2012 - 13h31

une personnalité aussi exposée ne doit se balader "seins nus " nulle part !!!!

elle est pas un peu neuneu la Kate pour ignorer ça !

 

Portrait de lamaniam
16/septembre/2012 - 13h08

j espère que le magazine sera lourdement taxé à la hauteur des bénéfices occasionnés de cette parution

que cette sanction ne permette plus ce genre d atteinte à la vie privée

ces dérives sont trop nombreuses

Portrait de linette75
16/septembre/2012 - 12h57

et vlan pour closer !!

et vlan aussi pour la journaliste de closer chez jean- marc qui est arrogante!!!!!!

Les plus vus