14/09/2012 14:59

Pour la ministre de la culture, Amazon "risque de tuer" les librairies indépendantes

Le site de vente en ligne Amazon"risque de tuer" les librairies indépendantes en France en contournant la loi du prix unique, estime la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, dans un entretien à plusieurs quotidiens régionaux de l'Est à paraître vendredi.

"Nous avons un réseau formidable de librairies indépendantes en France qu'Amazon risque de tuer. Il n'est pas normal qu'Amazon contourne par des prix bas la loi du prix unique en étant installé en Luxembourg et en ne payant pas de fiscalité juste en France", indique Mme Filippetti.

La ministre, qui doit inaugurer vendredi la salon "Livre sur la place" à Nancy, premier rendez-vous littéraire de la rentrée, demande une réflexion "sur la fiscalité des plates-formes créatrices", telles qu'Amazon et Google.

"Il est normal qu'elles participent au financement de la création, de la presse: tout ce qui crée la plus-value qu'elles font circuler sur leur réseau", estime-t-elle.

Mme Filippetti, originaire et élue de Lorraine, revient par ailleurs sur la polémique qui l'oppose à la société d'investissement Wendel, mécène du Centre Pompidou-Metz à hauteur d'1,5 millions d'euros par an au depuis son ouverture en 2010 et dont elle avait déjà dénoncée "les conditions d'éthique ou déontologiques".

"Il y a des procédures fiscales en cours venues du précédent ministère des Finances (à l'encontre du groupe Wendel), instruit par la direction de la législation fiscale. Le mécénat permet une certaine défiscalisation, j'estime que cela doit bénéficier à des gens qui sont en règle avec le fisc", soutient la ministre.

"C'est un cas problématique pour moi, même s'il est isolé", avait déclaré en juillet la ministre, s'attirant les foudres du groupe qui s'était dit "stupéfait" par les propos de Mme Filippetti.

Le groupe Wendel, créé en 1704, était historiquement implanté en Lorraine via ses activités de sidérurgie, aujourd'hui abandonnées. C'est toutefois au nom de ce passé industriel que le groupe verse des dons au Centre Pompidou-Metz.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flivia44
23/septembre/2012 - 04h07
jarod26 a écrit :

il y a aussi le livre numérique qui "tue" les librairies

Je pensais ça aussi

Portrait de Flivia44
23/septembre/2012 - 04h07
Patrick83 a écrit :

Je n'y vais jamais sur Amazon

Idem

Portrait de Flivia44
23/septembre/2012 - 04h06
dolphins a écrit :

La ministre de la culture ne fait que des discours, elle bosse quand !!!

Comme Hollande ... jamais smiley

Portrait de jon1138
14/septembre/2012 - 21h08
spidey a écrit :

bientot en france , amazon aura le monopole et il n'aura plus de petit comerçant

combient d'emploie seront detruit et de comerce

enfin c'est lamentable de voir cela

un petit comerçant ne peut faire fasse a amazon dpnc la cle sous la porte

 

même sans amazon, on se dirige vers du tout dématérialisé pour ce qui est jeux vidéo/musique/films (et peut-être livres) donc de toute façon, les petits commerces vont souffrir !

Portrait de piedsdansleplat
14/septembre/2012 - 20h56

les achats sur intenret tueront les commerçants. alors chercher à payer moins cher, ne pas pouvoir attendre 10 ,jours et bientôt nos villes et villages seront des déserts, et c'est nous qui les auront fabriqués. MOI JE N'ACHETE RIEN SUR INTERNET, JE VAIS PARLER AVEC MON LIBRAIRE, MON EPICIER, C'EST LE LIEN SOCIAL Y A PAS BEOIN DES RESEAUX SOCIAUX

Portrait de Dominnic
14/septembre/2012 - 18h19

tiens et si cette ministre s'occupait d'abord de Google qui viole les droits d'auteurs en numérisant des livres sans aucune autorisation ??????

 

 

Portrait de helenou18
14/septembre/2012 - 16h58

Elle en a de bonne la ministre ! j'adore lire mais je n'ai pas les moyens de mettre 20 à 25 euros dans des bouquins, surtout que j'en lis facilement 3 ou 4 par mois. Alors je me suis inscrite à la Bibliothèque municipale de ma ville, c'est très bien, mais parfois ils n'ont pas les livres que je cherche, alors je vais sur Amazon ! 

Portrait de yaka
14/septembre/2012 - 16h18

Mme la ministre j'habite dans un petit village du centre de la France quand je commande un livre chez mon marchand de journaux ( il n'y'a pas de libraire ) je dois attendre entre 10 et 15 jours avec Amazon je l'ai en 48 heures chercher l'erreur

Portrait de sombretoiles
14/septembre/2012 - 15h16
Doudou78 a écrit :

J'aime autant acheter sur Amazone qu'aller flaner le dimanche dans des librairies..

On ne remplacera jamais le sociale des librairies.

 

Puis tu as raison....Les deux ne sont pas forcément incompatibles et rien ne remplacera nos bons vieux libraires.

Portrait de sombretoiles
14/septembre/2012 - 15h14

Je suis un lecteur boulimique, et même si je reconnais le bien fondé de la loi du prix unique, je ne suis pas contre toutes initiatives qui me permettent de faire des économies.

Alors oui j'avoue me diriger vers Amazon pour mes achats littéraires, sans une once de culpabilité, estimant que je suis taxé à outrance dans bien d'autres domaines.

Je n'ai rien contre vous madame Aurélie Filippetti, mais je pense qu'à un moment donné il faut arrêter d'être moralisateur et savoir apporter des idées nouvelles pour relancer une économie en berne. Ce n'est pas en ajoutant ou en maintenant des taxes que l'on réglera tous les problèmes.

Portrait de Doudou78
14/septembre/2012 - 15h13

J'aime autant acheter sur Amazone qu'aller flaner le dimanche dans des librairies..

On ne remplacera jamais le sociale des librairies.

 

Portrait de snake135
14/septembre/2012 - 15h09 - depuis l'application mobile

Ce n'est pas Amazon qui sera le coupable ainsi que n'importe quel autre sites d'achats. Mais les coupables seront les gens. Vive les librairies réels !

Les plus vus