05/09/2012 17:13

Morandini Zap - Volailler Doux: le PDG cible de jets d'oeufs à son arrivée au tribunal!

Charles Doux, président du groupe du même nom, a été la cible de jets d'oeufs à son arrivée mercredi après-midi au tribunal de commerce de Quimper, qui a commencé à examiner les offres de reprise partielle du pôle frais du géant de la volaille.

M. Doux, qui arrivait au tribunal par une porte latérale en compagnie de son fils Jean-Charles, a été pris à partie par des salariés qui ont crié "Voyou! Lâche!" et lui ont jeté des oeufs, dont l'un l'a atteint, salissant sa veste.

M. Doux a rapidement gagné l'abri du tribunal, sans faire de commentaire.

Au total, près de 200 salariés de Doux, dont des représentants de l'abattoir de Grincourt (Pas-de-Calais), pour lequel il n'existe plus d'offre de reprise, étaient rassemblés devant le tribunal de tribunal de commerce de Quimper en début d'après-midi.

Celui-ci a commencé l'examen à huis clos des offres de reprise partielle du pôle frais à 14H00.

Ces offres permettraient au mieux de sauver 720 emplois sur un total de 1.692, selon la direction du groupe.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ridley
7/septembre/2012 - 03h23

Il a bien mérité ...

Portrait de Cray
5/septembre/2012 - 21h51

On est bien en france ! On crache et insulte sur ces 'salaud de patrons'... Qui va embaucher quand on les aura tous pendu ?

Portrait de capitaine troy
5/septembre/2012 - 17h37

Et voilà ce qu'ils font avec les oeufs des poules élevées en batteries et vivant en cage.

Les plus vus