04/09/2012 10:17

Présidence UMP: Henri Guaino craint un "déni de démocratie"

Henri Guaino, déclaré candidat à la présidence de l'UMP, s'est élevé contre le système interne au parti, qui "verrouille", selon lui, le système.

"Est-ce qu'à la fin, on va avoir une élection où il n'y a que deux candidats qui peuvent se présenter ?", s'est-il interrogé sur Europe 1 mardi matin. "Ce serait un déni de démocratie, cela n'existe nulle part ailleurs", a-t-il ajouté.

L'ex-conseiller spécial de Nicolas Sarkozy à l'Elysée critique ainsi le système, qui impose qu'un candidat recueille près de 8.000 parrainages de militants - soit 3% des encartés - pour être candidat à la présidence du parti. Il ne vise cependant aucun de ses concurrents.

"C'est la faute de personne aujourd'hui, le système a été créé il y a des années lors de la création de l'UMP. Mais on le paye aujourd'hui".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koro
12/septembre/2012 - 00h09
Looker a écrit :

 

Remarque fort judicieuse quand on sait qu'Estrosi a déclaré ce matin soutenir la candidature de Fillon...:bigsmile:

smiley

Portrait de Koro
12/septembre/2012 - 00h09
Metroid a écrit :

Et puis il perd son temps

Carrément

Portrait de Koro
12/septembre/2012 - 00h00

Désolé Mr Guaino mais il y a plus de place smiley

Les plus vus