30/08/2012 10:13

Jeanne Cherhal soutient les Pussy Riot avec une "prière" en chanson

La chanteuse française Jeanne Cherhal a mis en ligne sur Internet une chanson inédite et non commercialisée en soutien aux Pussy Riot, le groupe féminin de punk rock russe, dont trois membres ont été condamnées à 2 ans de camp pour une "prière" contre Vladimir Poutine.

"Ô mes soeurs cagoulées de rose/Moscovite si tu l'oses/Cette prière-là est pour vous/vos colères et vos dégoûts/Pour vos poèmes au vitriol/Vos cris de chatte, vos danses folles/Entre nous, bravo et merci", chante Jeanne Cherhal.

"Des mercenaires, des affranchies/ Tant qu'il y aura des Pussy, des héroïnes brutes et sexy/Des mercenaires, des affranchies/Des indignées, des insoumises/L'espoir sera chose permise", ajoute encore la chanteuse.

"Je prie pour vous avec le coeur, le sexe, la tête et le majeur (...). Je prie pour vous avec le coeur, la cha..., la tête et le majeur", conclut-elle.

En 2008, Jeanne Cherhal s'était distinguée de la même manière après un SMS que Nicolas Sarkozy aurait adressé à son ex-épouse ("Si tu reviens, j'annule tout"). Cette affaire lui avait inspiré une chanson mise en ligne sur sa page MySpace visionnée par des milliers d'internautes.

"Ayant la modeste ambition d'être avant tout une artiste libre, je veux pouvoir nourrir mon inspiration des choses de la vie, qui m'émeuvent ou m'amusent, tel ce prétendu texto", avait déclaré l'artiste nantaise, révélation du public aux Victoires de la Musique 2005.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Fredd2
31/août/2012 - 22h25

Second poème hommage aux Pussy Riot et à toutes leurs soeurs du monde qui luttent:

 

 

 

Eclats.

                                                                                 (Emeutes aux miroirs)

                                                                                  Aux « Pussy Riot ».

 

 

 

Brisant mirs et miroirs,

Où se mirent des âmes

Mortes dans les tiroirs,

Des voix, face aux creux brames

 

Qui couronnent des soirs

De statue, ont des trames

Ouvert les pourrissoirs,

Où cent mille épigrammes

 

Mouraient servilement :

Elles soufflent la vie

Vigoureuse et ravie

 

Dans le déferlement

Des éclats où tout vibre

De la liberté libre !

 

                                                   Arthur AuréliAn.

Portrait de Fredd2
31/août/2012 - 22h24

Un premier poème de soutien aux Pussy Riot, et merci à Jeanne, ma soeur Jeanne...avis d'un mec qui voit que les femmes peuvent en avoir  du courage, plus que nous:

 

 

Bleu pollen acéré.

                                                                        D’après « Paysans au travail » (1910/11)

                                                                         De Natalia Gontcharova.

                                                                          Aux « Pussy Riot ».

 

 

 

Ainsi que trois notes bleues

Qui font retentir leur corps

Et leur âme en des accords

Crus et nus brisant les queues

 

Iconiques et les lieues

De Potemkine aux décors

Asservis, quand les Igors

Ivres prient, fortes fleurs feues

 

Qui brûlent la taïga

De fer, porteuses sans trêve

Du blé, du lait et du rêve,

 

Elles font éclore Olga

Déprise de la routine

Et des yeux de Raspoutine.

 

                                               Arthur AuréliAn.

Les plus vus