29/07/2009 10:27

M6 se prépare à une 2ème année de crise du marché de la pub

Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, s'est déclaré "extrêmement prudent" concernant le marché publicitaire au deuxième semestre 2009 "et surtout sur l'année 2010", lors de la présentation mercredi des résultats du 1er semestre de son groupe.

"Je pense que les sociétés de télévision vont pouvoir être jugées en 2010, c'est-à-dire sur leur capacité de résistance à une deuxième année de crise et nous nous préparons à une deuxième année de crise sur le plan publicitaire", a-t-il insisté.

En France, le marché de la publicité à la télévision a baissé de 18% au premier semestre, un recul qui se situe dans la moyenne européenne. Cette baisse d'activité s'est traduite par une décélération en matière de prix.

"Nous n'avons pas de nouvelles optimistes sur le 2ème semestre et a fortiori sur l'année 2010, où le contrôle des coûts et la surperformance concurrentielle seront nécessaires pour maintenir une activité satisfaisante en télévision en France car on ne peut pas aujourd'hui raisonnablement entrevoir une croissance ou une reprise du marché publicitaire", a dit M. de Tavernost.

Le groupe M6 a enregistré au premier semestre 2009 un bénéfice net part du groupe stable de 80,1 millions d'euros, en légère hausse de 1% par rapport à la même période de 2008 et un chiffre d'affaires consolidé en recul de 4,3% à 678,3 millions d'euros.

Les recettes publicitaires plurimédia du groupe sont en retrait de 10,4%. M. de Tavernost prévoit "certainement un repli du résultat opérationnel en 2009".

"Les deux éléments frappants de ce semestre, a souligné le patron de M6, ce sont premièrement les diversifications qui ont permis d'amortir ces baisses (de recettes publicitaires, ndlr) et deuxièmement la politique numérique notamment de la TNT (W9, Téva, Paris Première, ndlr) qui a servi de relais de croissance", a-t-il jugé.

M. de Tavernost s'est également déclaré "prudent par rapport aux grands événements sportifs de 2010".

"Autant les investissements récurrents pluriannuels nous intéressent, autant les investissements unitaires nous les regardons avec une très grande prudence", a-t-il ajouté. M6 est propriétaire des Girondins de Bordeaux.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de daffy duck
29/juillet/2009 - 10h50

il n'a qu'a demander une 2eme voire 3eme page de pub par heure!

Les plus vus