09/06/2012 10:00

Fusion Universal/EMI Music: Bruxelles pourrait bientôt approfondir son enquête

La Commission européenne va bientôt "passer au stade suivant" dans son enquête sur l'acquisition d'EMI Music par son concurrent Universal, a indiqué vendredi le commissaire à la Concurrence, Joaquin Almunia.

"Nous avons ouvert notre enquête approfondie en mars et nous nous préparons à passer au stade suivant", a déclaré M. Almunia dans un discours dont le texte a été transmis à la presse.

"En fin de compte, nous devons nous assurer que, dans ce marché déjà concentré, la compagnie qui émergera de cette transaction ne sera pas en position de redessiner le marché de la musique numérique au détriment des utilisateurs et des artistes", a-t-il dit.

L'association Impala, qui indique représenter 99% des producteurs indépendants de musique en Europe, a immédiatement salué ces déclarations.

"Nous nous réjouissons de cette nouvelle et attendons une communication des griefs forte, confirmant les premières conclusions de la Commission selon lesquelles Universal représente un danger pour le marché physique aussi bien que numérique", écrit-elle dans un communiqué.

La communication des griefs correspond à l'étape qui suit l'ouverture d'une enquête approfondie par la Commission. Elle y énonce les problèmes de concurrence identifiés, et les entreprises concernées ont alors la possibilité d'y répondre.

La Commission, gardienne de la concurrence en Europe, avait expliqué lors de l'ouverture de son enquête approfondie en mars que "l'opération envisagée conduirait à des parts de marché cumulées élevées pour la vente en gros de musique enregistrée dans des formats physiques et numériques" dans l'Espace économique européen.

"A l'issue de la concentration, Universal aurait un pouvoir accru sur le marché vis-à-vis de ses clients directs", notait-elle encore, et la nouvelle entité ne serait "pas soumise à des pressions suffisantes", qu'elles soient exercées par ses concurrents, ou même qu'elles proviennent" de la menace de la consommation de musique illégale", autrement dit le piratage.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus