08/06/2012 07:42

L'escort-girl belge qui accuse DSK ne répond plus aux convocations de la police

La jeune femme, une escort-girl belge, à l'origine des accusations contre DSK, ne semble pas pressée de répondre à la convocation des enquêteurs lillois.
«Elle fait la morte», confie une source proche de l'enquête au Figaro. L'enquête préliminaire ouverte le 18 mai pour des faits «susceptibles d'être qualifiés de viol en réunion», commis lors d'une rencontre entre DSK, ses amis nordistes et des prostituées en décembre 2010 à Washington, n'a donc pas pu formellement commencer.

Les policiers vont néanmoins auditionner les autres protagonistes - Dominique Strauss-Kahn, dont la jeune femme dénonçait le comportement violent

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de silex
8/juin/2012 - 21h59

soeur anne, ma soeur anne ne vois-tu rien venir....

mais c'est bien sûr, encore un petit chèque pour sauver mon seigneur et maitre barbe bleue....meuhhh... blanche...smiley

 

 

Portrait de Laurent93
8/juin/2012 - 21h05 - depuis l'application mobile

Manipulation.

Ça arrange bien la gauche j'ai l'impression.

Il aurait été un bon président. Mais pour le moment HOLLANDE se débrouille bien. Juste un peu dégoûté de voir comment ils réagissent quand on leur parle de DSK. Enfin c'est ça la politique : chacun pour sa gueule.

Portrait de mirabelle
8/juin/2012 - 11h05
Tempix36 a écrit :
Puisque tout le monde suppute. Peut-être qu'elle avait tout simplement menti ou subi des pressions des policiers pour charger le "paquebot" DSK. ;)

c'était aussi ma première pensée..

Portrait de kimkay
8/juin/2012 - 08h04

elle a peut etre reçu des menaces ou du fric pour se taire

 

Les plus vus