03/06/2012 09:51

Elizabeth II fête ses 60 ans de règne et se trouve au sommet de sa popularité

"C'est l'occasion de célébrer le bilan de ses 60 ans de règne, de célébrer la monarchie (...) mais aussi, de façon plus informelle, notre identité et notre fierté nationales" a confié à le chroniqueur royal Robert Jobson pour expliquer la fièvre jubilatoire.

De la capitale au plus petit hameau, le royaume est pavoisé aux couleurs de l'Union Jack pour un événement "assurément historique", dit-il. C'est la seconde fois seulement en 1.000 ans qu'un souverain anglais atteint pareille longévité sur le trône.

La première, c'était en 1897, au temps de reine-impératrice Victoria. Des lanciers du Bengale et chameaux avaient défilé à Londres.

"La popularité de la reine est à son apogée, au niveau de ce qu'elle était lors de son couronnement" en 1953, époque où un Britannique sur trois la croyait de droit divin, observe l'historienne et biographe Kate Williams.

Pour elle, le changement est "époustouflant" quand on songe au niveau d'impolarité atteint après la mort de Diana, divorcée du prince Charles et en délicatesse avec le palais, en 1997.

"Un grand nombre de gens dans ce pays étaient soit indifférents, soient convaincus que les Windsor étaient sans objet et devraient être abolis". Fin mai, sa Majesté caracolait à 80% d'avis favorables dans les sondages.

Du coup, les républicains déterminés à brandir quelques pancartes contre "l'institution antidémocratique" devant les caméras ce week-end, étaient relégués à 13%. Leur niveau le plus bas en 20 ans. Les Windsor ont prouvé de façon éclatante leur savoir-faire en matière de renouveau dans la continuité il y a un peu plus d'un an, à l'occasion du mariage orchestré comme un conte de fée du prince William, deuxième dans l'ordre de succession, et de la roturière Kate Middleton.

Les célébrations du jubilé ont débuté sobrement le 6 février, date anniversaire de l'accession au trône d'Elizabeth, qui est aussi le jour de la mort de son père George VI, le roi bègue. Elles sont allés crescendo, depuis.

La reine a sillonné l'Angleterre, le pays de Galles, l'Ecosse et l'Irlande du nord. Le plus souvent accompagnée du prince Philip, 90 ans, apparemment remis d'une alerte cardiaque. Mais elle a laissé à ses enfants et petits enfants le soin de la représenter à l'étranger.

Notamment dans les 54 pays du Commonwealth constitué après le démantèlement de l'Empire britannique.

Pour autant et malgré son âge, "il n'est pas question de retraite. Et pas question d'abdication" croit bon d'insister Jobson.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Fitzcaraldo
3/juin/2012 - 11h40

Pour autant et malgré son âge, "il n'est pas question de retraite. Et pas question d'abdication" croit bon d'insister Jobson.

Normal .;elle n' a pas encore assez cotisé.

Elle serait sur la paille ..

Portrait de mathpaul
3/juin/2012 - 10h38

Vive la Reine ! C'est beau de voir un peuple aimer ses traditions.

Les plus vus