31/05/2012 15:01

Diffamation/Opération de Johnny Hallyday: Le Dr Delajoux fait condamner l'avocat Olivier Metzner

L'avocat Olivier Metzner a été condamné aujourd'hui par le tribunal correctionnel de Paris à verser un euro de dommages et intérêts au Dr Stéphane Delajoux, pour des propos jugés diffamatoires tenus à son égard fin 2009, suite à l'intervention pratiquée par le chirurgien sur Johnny Hallyday.

Me Metzner, qui était alors le conseil de l'Ordre des médecins, a également été condamné à une amende de 500 euros avec sursis, pour avoir déclaré le 11 décembre 2009 devant la presse à propos du Dr Delajoux : "Pour le conseil de l'Ordre, il ne doit plus exercer". La 17e chambre correctionnelle a estimé que cette phrase était "attentatoire à l'honneur et à la considération". Cette affirmation "est particulièrement dépourvue de prudence, alors qu'il n'est nullement démontré que des poursuites disciplinaires auraient alors été engagées ni une mesure d'interdiction professionnelle envisagée", ajoute-t-elle dans son jugement consulté par l'AFP.

Le tribunal a en revanche relaxé Me Metzner pour avoir dit que le Dr Delajoux "s'intéresse beaucoup à l'argent, beaucoup à son vedettariat, plus qu'à la santé de ces vedettes qu'il soigne". "Olivier Metzner émet certes une vive critique sur le sérieux et les centres d'intérêt du médecin, mais il ne livre qu'un jugement de valeur et son opinion personnelle sur les motivations et le comportement de la partie civile, sans lui imputer un fait précis (...)", a considéré le tribunal.

Stéphane Delajoux réclamait au total 50.000 euros de dommages et intérêts. Le jugement est conforme aux réquisitions du parquet, qui avait estimé à l'audience du 12 avril que Me Metzner pouvait bénéficier d'une relaxe partielle.

En novembre 2009, Johnny Hallyday, souffrant d'une hernie, avait été opéré par Stéphane Delajoux. Quelques jours plus tard, le médecin avait dû réintervenir. Le lendemain, le chanteur avait pris l'avion pour Los Angeles où une infection avait conduit à son hospitalisation en urgence et à une nouvelle opération. Les avocats de Johnny Hallyday, qui accusait le chirurgien d'avoir manqué de rigueur, avaient saisi le Conseil de l'Ordre des médecins en mars 2011. En février 2012, un accord global a été signé, mettant un terme à cette action.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de wnewton
31/mai/2012 - 15h35

Présomption d'innocence et tout, ok. Mais le mec a autant de casseroles qu'on nourrirait un bataillon russe pendant 40 ans. Même pour enlever un pansement je l'appelle pas. smiley

Les plus vus