30/05/2012 14:11

Une mission est partie ce matin de Florencia pour rechercher le journaliste français Roméo Langlois

Une mission est partie mercredi matin de Florencia, dans le sud de la Colombie, pour rechercher le journaliste français Roméo Langlois, enlevé il y a un mois par la guérilla des Farc, a annoncé à le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

"Oui, nous avons commencé. Nous sommes en route", a déclaré Jordi Raich, délégué du CICR en Colombie, après avoir reçu de la guérilla les coordonnées géographiques du lieu de la libération. Trois voitures portant le sigle du CICR ont quitté après 05H00 (10H00 GMT) la capitale du département du Caqueta, à la lisière de la forêt amazonienne, où M. Langlois avait été capturé le 28 avril lors d'un reportage sur une opération anti-drogue de l'armée.

La guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), principale guérilla du pays, s'est engagée à remettre mercredi le correspondant de la chaîne France 24, âgé de 35 ans, à une mission humanitaire.

La délégation du CICR comprend aussi un émissaire spécial de la France, Jean-Baptiste Chavin, chargé de l'Amérique latine au quai d'Orsay, ainsi que l'ex-sénatrice colombienne Piedad Cordoba, médiatrice de longue date auprès des Farc. Avant de monter à bord de son véhicule, Mme Cordoba a demandé aux journalistes présents de ne pas la suivre.

"Vous ne savez pas à quoi vous vous exposez (...), vous mettez en danger l'opération", leur a-t-elle lancé. L'armée colombienne a de son côté temporairement suspendu ses opérations dans la région, une condition posée par les rebelles afin de garantir leur propre sécurité lors de la remise de leur otage.

M. Langlois avait été enlevé lors de l'attaque d'une brigade militaire qu'il accompagnait pour filmer le démantèlement d'un laboratoire de fabrication de cocaïne dans le fief de cette guérilla. Blessé par un tir au bras durant l'embuscade, qui a provoqué la mort de quatre militaires, le reporter semble toutefois en bonne santé.

Une "preuve de vie", sous la forme d'une vidéo tournée par ses geôliers, a été diffusée lundi par la chaîne latino-américaine Telesur. Fondée en 1964, la a guérilla des Farc compte encore 9.200 combattants, repliés dans des régions de montagne et de forêt. Elle s'est engagée en février à renoncer à la pratique des enlèvements contre rançon.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus