30/05/2012 12:16

Morandini Zap: Un médecin espagnol condamné après une IVG ratée

Un médecin espagnol devra verser 978 euros par mois pendant 25 ans à une ancienne patiente pour avoir raté son Interruption Volontaire de Grossesse. 

Une erreur qui a abouti à la naissance, en octobre 2010, d'un enfant non désiré. L'avocat de la jeune femme a demandé la suspension du médecin. 

Regardez

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de wouinie
31/mai/2012 - 00h29
Flassssh a écrit :

C'est terrible les commentaires qu'on peut lire... une grossesse est quelque chose qui peut arriver, même en faisant bon usage de la contraception. En France les femmes ont le droit de disposer de leur corps, et donc de choisir de mettre fin à une grossesse si celle-ci n'est pas désirée. On s'étonne qu'elle soit tombée de haut en apprenant que l'IVG avait raté et qu'elle était enceinte de 6 mois? Je ne sais pas ce qu'il vous faut... et oui, elle a parfaitement le droit de choisir de l'assumer à sa naissance au lieu de le faire adopter. A lire certains, avoir recours à l'IVG est quelque chose de honteux et démontre une faiblesse mentale. Rater un IVG et ensuite dire à sa patiente qu'elle n'est plus enceinte en ayant l'échographie sous le nez, c'est au mieux du mensonge, au pire de l'incompétence!! Dans tous les cas le médecin est coupable, pas la patiente!

Lire des bêtises pareilles, non pas en Espagne car je sais qu'ils sont encore fermés au sujet, mais en France... ça me coupe les bras, tiens!

+ 1000

Portrait de Flassssh
31/mai/2012 - 00h08

C'est terrible les commentaires qu'on peut lire... une grossesse est quelque chose qui peut arriver, même en faisant bon usage de la contraception. En France les femmes ont le droit de disposer de leur corps, et donc de choisir de mettre fin à une grossesse si celle-ci n'est pas désirée. On s'étonne qu'elle soit tombée de haut en apprenant que l'IVG avait raté et qu'elle était enceinte de 6 mois? Je ne sais pas ce qu'il vous faut... et oui, elle a parfaitement le droit de choisir de l'assumer à sa naissance au lieu de le faire adopter. A lire certains, avoir recours à l'IVG est quelque chose de honteux et démontre une faiblesse mentale. Rater un IVG et ensuite dire à sa patiente qu'elle n'est plus enceinte en ayant l'échographie sous le nez, c'est au mieux du mensonge, au pire de l'incompétence!! Dans tous les cas le médecin est coupable, pas la patiente!

Lire des bêtises pareilles, non pas en Espagne car je sais qu'ils sont encore fermés au sujet, mais en France... ça me coupe les bras, tiens!

Portrait de merkel
30/mai/2012 - 16h34

voila l' ivg ou ça mène trop d'abus et pas de contraception !!

Portrait de limousinedu42bigboss

Je trouve cette somme abusée

Portrait de flodinette
30/mai/2012 - 14h53

un acte medical qui ne reussit pas est une faute medicale, dc comdamnable, c'est delicat car le docteur a mal fait son travail et la contraception reste un droit, elle aura au moins de quoi elever le gosse [si c'etait ca qui l'a poussait a avorter]

Portrait de Kachoune59
30/mai/2012 - 12h53 - depuis l'application mobile

Elle a attendu l'arrivee de son enfant pour porter plainte !???! Bizarre !!! La loi espagnole, censée être l'une des plus restrictive d'Europe dans les faits une des plus laxistes. Elle autorise l'avortement jusqu'à 12 semaines en cas de viol, 22 semaines en cas de malformation et sans aucun délai en cas de danger grave pour la santé mentale et physique de la mère. Or la "santé mentale", concept flou, est invoquée dans l'écrasante majorité des cas, permettant à n'importe quelle femme d'avorter dans des cliniques privées, quel que soit l'avancement de la grossesse. C'est le cas de nombreuses européennes qui chaque année affluent vers l'Europe après avoir dépassé le délai légal en vigueur dans leur pays... Je pense qu'une solution aurait pu lui etre apportee avant l'arrivée du bébé si vraiment elle ne le voulait pas !!!!!!

Portrait de Kachoune59
30/mai/2012 - 12h50 - depuis l'application mobile

Elle a attendu l'arrivee de son enfant pour porter plainte !???! Bizarre !!! La loi espagnole, censée être l'une des plus restrictive d'Europe dans les faits une des plus laxistes. Elle autorise l'avortement jusqu'à 12 semaines en cas de viol, 22 semaines en cas de malformation  et sans aucun délai en cas de danger grave pour la santé mentale et physique de la mère. Or la "santé mentale", concept flou, est invoquée dans l'écrasante majorité des cas, permettant à n'importe quelle femme d'avorter dans des cliniques privées, quel que soit l'avancement de la grossesse. C'est le cas de nombreuses européennes qui chaque année affluent vers l'Europe après avoir dépassé le délai légal en vigueur dans leur pays... Je pense qu'une solution aurait pu lui etre apportee avant l'arrivée du bébé si vraiment elle ne le voulait pas !!!!!!

Portrait de jackolan2
30/mai/2012 - 12h22

En France, ci n'est pas condamnable (loi anti-Perruche de 200smiley.

Les plus vus