27/05/2012 09:49

Le journaliste américain arrêté vendredi en Ethiopie a été libéré

Un journaliste américain de Voice of America (VOA) arrêté vendredi en Ethiopie alors qu'il couvrait une manifestation de l'opposition a été libéré samedi, a annoncé le média américain samedi.

Le journaliste Peter Heinlein s'est entretenu par téléphone avec sa hiérarchie et lui a dit qu'il était en bonne santé et était retourné dans sa résidence. Simegineh Yekoye, son traducteur, a lui aussi été remis en liberté. Un porte-parole du gouvernement éthiopien, Shimeles Kemal, avait un peu plus tôt annoncé que le journaliste américain serait "bientôt" libéré.

Selon VOA, Peter Heinlein avait été interpellé alors qu'il tentait d'interroger des manifestants de la minorité musulmane du pays qui protestaient contre l'ingérence, à leurs yeux, du gouvernement dans leurs affaires. M. Shimeles a déclaré que le journaliste américain avait été détenu parce qu'il n'avait pas présenté sa carte d'identité à la police. "Il a refusé de décliner son identité ou d'expliquer qu'il était journaliste, il a donc été conduit au poste de police", a déclaré le porte-parole.

Le porte-parole avait indiqué dans un premier temps que M. Heinlein pourrait être expulsé pour "n'avoir pas suivi les règles du pays", puis que le journaliste pourrait finalement être autorisé à rester. Plusieurs journalistes ont été détenus et accusés en Ethiopie ces derniers mois, dont deux journalistes suédois qui ont été condamnés à 11 ans de prison en décembre pour "soutien au terrorisme".

Martin Schibbye et Johan Persson ont été arrêtés le 1er juillet dernier près de la frontière somalienne en compagnie de rebelles du Front de libération nationale de l'Ogaden (ONLF), après être entrés en Ethiopie depuis la Somalie. Selon le Comité de protection des Journalistes (CPJ), les restrictions à la liberté de la presse en Ethiopie sont parmi les plus sévères au monde.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus