25/06/2009 18:39

Paris Match trompé par un faux photoreportage de 2 étudiants


3.5

Deux étudiants aux Arts Déco de Strasbourg ont trompé Paris Match, qui leur a remis mercredi un prix pour un photoreportage sur la précarité étudiante qui s'est révélé être faux, conduisant le magazine à leur retirer le trophée, a-t-on appris jeudi auprès des intéressés. Intitulé "Etudiants.

Tendance Précaire", le reportage --quatre photos en noir et blanc publiées dans l'édition du 25 juin de Paris Match-- a été réalisé par Guillaume Chauvin, 23 ans, et Rémi Hubert, 22 ans, étudiants à l'Ecole supérieure des arts décoratifs (Esad) de Strasbourg.

Accompagnés de légendes musclées ("Pour pouvoir étudier le jour, je me sers de mon cul la nuit"), les clichés sont supposés dévoiler différents aspects de la précarité en milieu étudiant (une étudiante obligée de se prostituer, un autre de vivre dans un squat...).

Mercredi, ils ont reçu le Grand Prix Paris Match du Photoreportage Etudiant 2009 dans les locaux de la prestigieuse Sorbonne, à Paris. Avec à la clé un chèque de 5.000 euros et la publication du travail dans l'hebdomadaire.

Problème: le reportage est bidonné de A à Z. Les personnages photographiés sont des amis des étudiants... qui se sont eux-mêmes mis en scène sur certains clichés. Et ce sont les lauréats eux-mêmes qui ont dévoilé la supercherie lors de la remise des prix. Les membres du jury ont alors "un peu blêmi mais nous ont quand même remis le chèque en nous disant +bravo+", rapporte Rémi Hubert.

"On avait exagéré les photos, on avait écrit les légendes à la première personne pour bien faire larmoyer", poursuit-il. "On pensait que ça serait trop mais ils ont quand même aimé", s'amuse-t-il.

Dans un communiqué diffusé jeudi, Paris Match estime que cette "mise en scène photographique (...) éloigne (les étudiants) du règlement du Grand Prix Paris Match du Photoreportage Etudiant (...) et de la philosophie que défend le magazine depuis 60 ans".

L'hebdomadaire a donc décidé d'annuler le trophée du Grand Prix dans cette catégorie, mais a maintenu la bourse de 5.000 euros à l'Esad pour participer "aux soutiens nécessaires en faveur de ceux dont ils ont voulu raconter la vie".

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.

Portrait de daphné
Vote: 
2.583335

moi, je les trouve top ces étudiants; en + , ils ont dit que c 'etait un faux reportage au moment de la remise, ils n'ont pas essayé de gruger qui que ce soit.
En revanche, cela demontre que ce magazine aime le larmoyant, le sensationnel, et l' exagération reste ce qui les touche.
Je pense que c est plus ça, la vraie philosophie cachée ou non avouable, de beaucoup de magazines.


Portrait de lempailleur
Vote: 
0

Paris Match a trouvé ses futurs "journalistes".
N'empêche que ces étudiants ne méritent pas leur prix, ne serait-ce que par rapport à ceux qui n'ont pas triché et on vraiment bossé.
D'autant que sur ce sujet, tricher est inutile, car même si la précarité étudiante n'est pas si terrible et si répendu que certains reportages veulent bien le montrer, elle existe quand même.


Portrait de The Fixx
Vote: 
0

Alors ça, c'est un commentaire aussi con que de dire "tous les arabes sont des voleurs" ou "tous les américains sont obèses" !
Faut-il être abrutis pour proférer de telles absurdités !


Portrait de theogay
Vote: 
0

+5


Portrait de Pifpafpouf
Vote: 
0

j'peux pas dire mieux....


Top 15 des membres du jour

1
PseudoIlluZion - (27 commentaires)

2
Milie01 - (25 commentaires)

3
dolphins - (24 commentaires)

4
Celya30 - (24 commentaires)

5
Kaelya75 - (24 commentaires)

6
Eclipse - (21 commentaires)

7
Steph38 - (19 commentaires)

8
Soso87 - (18 commentaires)

9
thierry_70 - (18 commentaires)

10
Patrick83 - (17 commentaires)

11
pistouille - (14 commentaires)

12
PtiGlaçon - (12 commentaires)

13
Lilounette92 - (12 commentaires)

14
Caramella - (9 commentaires)

15
Koro - (3 commentaires)


Haut de la page