01/03/2012 18:29

GB: onzième journaliste du Sun arrêté dans l'enquête sur les écoutes

Une journaliste du tabloïde britannique The Sun a été arrêtée par la police jeudi dans le cadre de l'enquête sur les pots-de-vin versés par des journalistes à des policiers en échange d'informations, a annoncé Scotland Yard.
La journaliste, chargé des questions de défense au sein du tabloïde du groupe Murdoch, est le onzième journaliste ou ex-journaliste du Sun interpellé dans le cadre de cette enquête pour corruption.
Elle a été libérée sous conditions en début d'après-midi.
Son arrestation intervient quelques jours après qu'un responsable de la police eut affirmé devant une commission d'enquête qu'il existait au Sun "une culture" établie consistant à payer des policiers, des militaires et d'autres fonctionnaires en échange d'informations.
Le Sun est le quotidien le plus lu du Royaume-Uni, propriété du magnat Rupert Murdoch, tout comme le dominical News of the World (NotW) fermé à cause du scandale des écoutes téléphoniques en juillet dernier. 
Au total, 23 personnes ont été interpellées dans le cadre de l'enquête sur la corruption, dont un policier, un employé du ministère de la Défense et un officier de l'armée.
La journaliste arrêtée jeudi est Virginia Wheeler, 32 ans, a confirmé une source à News International.
Elle travaille depuis sept ans pour The Sun et fait désormais partie de l'équipe du Sun on Sunday, l'édition dominicale du tabloïde lancée en grande pompe le 26 février dernier pour remplacer le NotW. 
Rupert Murdoch avait supervisé le lancement du Sun on Sunday en faisant la promesse de respecter l'éthique journalistique. 
Virginia Wheeler, comme les dix autres journalistes du Sun, a été arrêtée sur la foi de renseignements fournis par le groupe lui-même, qui a mis en place un comité indépendant, le Management and Standard Committee (MSC), à la suite du scandale des écoutes. 
Ce scandale et ses ramifications a déjà obligé le groupe Murdoch à indemniser plus d'une cinquantaine de victimes. D'après la police, le NotW a fait écouter 800 personnes dans les années 2000, personnalités, membres de la famille royale ou citoyens au coeur de l'actualité.
Mercredi, James Murdoch, fils de Rupert Murdoch, a annoncé sa démission de la présidence de News International, qui regroupe les journaux britanniques du groupe américain News Corporation.

Ailleurs sur le web

Vos réactions