28/02/2012 18:30

Téléachat : Elle est en procès depuis 17 ans contre Pierre Bellemare!

En procès depuis 17 ans, déboutée et même condamnée pour procédure abusive, une gérante de société n'en démord pas: elle a encore réclamé mardi devant la cour d'appel de Paris pas moins de 143 millions d'euros au télévendeur Pierre Bellemare.

Nadia Blancaneaux, esthéticienne de 60 ans, accuse l'ex-animateur d'avoir rompu abusivement au début des années 90 un contrat par lequel son entreprise, "Bella Zara", était censée importer en exclusivité une gamme de cosmétiques suisses destinés à la vente à la télévision. Pour elle, Pierre Bellemare l'a écartée du marché pour traiter directement avec son fournisseur.

La plaignante affirme avoir créé Bella Zara précisément pour "travailler avec le téléachat, alors naissant", et contribué au développement de cette méthode de vente "telle qu'on la connaît aujourd'hui", avec plateaux de télé décorés et présence de "stars" à l'antenne.

"Une quinzaine d'avocats se sont penchés sur mon dossier... J'ai dépensé plus de 300.000 euros de frais de justice et l'affaire n'est toujours pas plaidée au fond", se lamente-t-elle.

Après moultes procédures initiées sans succès par Bella Zara contre les deux sociétés fondées par Pierre Bellemare, une de droit belge, l'autre de droit français, le tribunal de commerce de Paris a été le dernier à se prononcer sur cette affaire.

En décembre 2008, il a jugé l'action de Bella Zara irrecevable "du fait de la prescription d'obligation d'exclusivité" et l'a condamnée à 15.000 euros de dommages et intérêts pour procédure abusive. Mais l'ancienne esthéticienne insiste, maintient qu'il n'y a pas prescription et continue d'estimer son préjudice à 143 millions d'euros. Une somme qui laisse songeuse l'avocate des sociétés attaquées, Me Françoise Bellemare, fille de l'ancien animateur.

Sur un ton las, elle explique qu'il y a eu avec Bella Zara un contrat de 9 mois seulement, auquel il a été mis fin "pour des raisons impératives".

La Cour d'appel a mis l'affaire en délibéré au 11 avril.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Colombe75
16/avril/2012 - 22h25

Bonjour
J’ai eu la désagréable surprise de ne pas trouver l’article en date du 12 Avril 2012 intitulé : « La page demandée "/article-284031-justice-l-estheticienne-qui-attaque-les-societes-de-bellemare-veut-aller-en-cassation" n'a pas pu être trouvée. »
Je ne comprends pas est -ce une erreur ou c’est fait sciemment ? si c’est la 2eme raison je vous ne cache pas que c’est grave et que je sois très déçue par votre site , J’appréciais énormément vos articles et vos dépêches.
Pouvez -vous revenir vers svp et m’aider à comprendre .
ou que je puisse récupérer mon commentaire et surtout ou est l'article !?
En vous remerciant .
Colombe 75

Portrait de laser
29/février/2012 - 07h38

Elle a du, à cette époque, croire dur comme fer aux promesses de la société et ne rien signer ; alors pas vu, pas pris. la morale de l'histoire : c'est fini le temps des "croire sur parole", maintenant tout doit être contractualisé !
Et pour vous suivre je dirais : Pierre qui roule n'amasse pas mousse :)

Portrait de Satyricon
29/février/2012 - 03h08

Ah non: pa touche à Tonton Pierre, hein! In nous racontait de si belles histoires! ;)

Portrait de theghost
28/février/2012 - 21h35

Pierre Bellemare est un sacré conteur d'histoire !!!! et pour finir, Pierre qui roule amasse mousse !!!!

Portrait de vivemoi007
28/février/2012 - 19h58

Elle est courageuse 17 ans et des dépenses inutiles

Portrait de bonyoise
28/février/2012 - 19h38
ZAPETTE78 a écrit :
si cette affaire n'est pas réglée depuis 17 ans tout laisse à penser que la "dame" n'est pas prête de toucher des €uros !!!

surtout, qu'elle abuse avec ses exigences de 143 millions d'Euros

Les plus vus