28/02/2012 09:31

Les quotidiens saluent les cinq Oscars de "The artist"

Les cinq Oscars remportés par le film "The Artist" dans la nuit de dimanche à lundi sont, décalage horaire oblige avec Hollywood, commentés avec tous les superlatifs d'usage par l'ensemble de la presse française de mardi.

La joie de Jean Dujardin brandissant la prestigieuse statuette le sacrant meilleur acteur illumine les Unes de la quasi totalité des quotidiens. "Des lauriers pour Dujardin", titre L'Humanité. Plus largement, Le Monde parle d'un "triomphe français à Hollywood".

"Cocoricoscars" s'amuse Libération tandis que La Croix dit simplement "Bravo L'Artist".

Le Parisien/Aujourd'hui raconte "comment +The Artist+ a conquis le monde" et Le Figaro revient sur "les raisons d'un triomphe à Hollywood" et dans son éditorial, Sébastien Le Fol salue la performance de Jean Dujardin : "dans une France fébrile, son sourire rayonnant agit comme un euphorisant".

"Avec ses yeux rieurs et son regard enjôleur, Jean Dujardin a prouvé que dans l'impitoyable compétition internationale, la France pouvait avoir... le dernier mot", s'amuse Jacques Camus dans La République du Centre.

Cette soirée aux cinq Oscars pour le film de Michel Hazanavicius, "c'est l'hommage de la cinématographie la plus puissante du monde à une consoeur certes irrévérencieuse mais stimulante", écrit Guillaume Goubert dans La Croix.

Dans Ouest-France, Jean-François Bouthors insiste sur "le coup de génie" du réalisateur: "prendre le pari de raconter cette histoire en muet en multipliant les références et les clins d'oeil.

De quoi ravir les Américains qui aiment qu'on leur raconte leur histoire".

"Comme il ressemble à la France, ce triomphe hollywoodien de "The Artist"! Hors norme, audacieux, inattendu, décalé. Le film en noir et blanc de Michel Hazanavicius est un résumé de l'exception culturelle française", s'enflamme Rémi Godeau dans L'Est républicain.

Ailleurs sur le web

Rafraichir

Vos réactions

Portrait de bibilababiole
29/février/2012 - 00h08

Le mieux, c'est d'aller le voir sans se référer à ce qu'un ou deux avis semblent vouloir affirmer définitivement. Tout dépend de cotre sensibilité cinématographique. The Artist n'est en rien un film expérimental mais bien un film grand public. Peut-être qu'il trouve un peu p^lus de résonance auprès de ceux qui connaissent (et aiment) bien le cinéma hollywodien en noir et blanc, qu'il soit muet ou parlant car le film est un vibrant hommage à cette époque, avec beaucoup de références. C'est jubilatoire.

Si on n'a pas les références, reste une jolie histoire, bien filmée et bien jouée et qui décrit un pan important de l'histoire du cinéma. Maintenant, c'est filmé à la façon de cette époque… donc bien loin de la fureur cinématograhique actuelle où on "surdécoupe" l'action pour la dynamiser, avec une bouillie d'effets sonores pour marteler le prix qu'ont dû coûter les effets spéciaux.

Mon conseil est simple : si vous ne vous ennuyez pas devant un Chaplin, foncez voir le film… et si vous vous ennuyez, ce n'est pas grave : vous aurez au moins vu un film "culturellement" important dans une vie de spectateur.

Portrait de jacqueline03
28/février/2012 - 09h58

attention à l'overdose!
mème Jean Dujardin montre des signes !