25/02/2012 15:28

Baisses de subventions: Des artistes en colère!


1

Des représentants du spectacle vivant ont manifesté vendredi à Paris et dans plusieurs villes de France devant les Directions régionales des affaires culturelles (Drac) pour défendre la création et protester contre les baisses de subventions.

A Paris, Strasbourg, Amiens, Rennes, des délégations de syndicalistes ont été reçues par les directions des Drac tandis que des artistes manifestaient en brandissant des banderoles et des pancartes proclamant: "Non à la congélation de l'art et la culture", "Donnez-nous les moyens de créer" ou "Voulez-vous un spectacle mort ou un spectacle vivant ?".

Environ 150 personnes ont manifesté à Paris, de cinquante à une centaine à Rennes, une cinquantaine à Amiens, une quinzaine à Strasbourg notamment.

Les manifestants, qui répondaient à l'appel de la plupart des syndicats représentant le spectacle vivant et les arts plastiques, réclament le dégel de 6% des crédits 2012 alloués à la culture, le retrait du collectif budgétaire qui prévoit des amputations importantes et le retour de la TVA à 5,5%.

Selon Marc Slyper, représentant syndical du Snam-CGT (Syndicat national des artistes musiciens), "depuis 10 ans, les budgets n'ont pas augmenté, ce qui représente en euros constants une vraie baisse des subventions". "On est dans une situation de rupture et des compagnies ne sont plus en capacité d'assumer toutes les productions prévues en 2012", a-t-il déclaré.

Les manifestants dénonçaient également la décision de réaffecter aux Drac des régions moins bien dotées des sommes prélevées sur celles des régions les mieux dotées.

C'est ainsi que la région Ile-de-France se voit retirer quelque 800.000 euros sur quatre ans.

Parmi les premières victimes de cette redistribution, l'Orchestre national d'Ile-de-France subit une baisse de financement de 20 à 25%, représentant 700.000 euros. Cet orchestre, dépourvu de salle propre, se produit sur tout le territoire francilien avec pour mission de s'adresser au plus large public possible.

A Rennes, une délégation menée par François Le Pillouër, président du Syndeac (Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles), a fait part aux autorités de sa "colère" vis-à-vis du gel des crédits 2012 dans une situation déjà tendue. Pour Christophe Marquis, délégué du Syndeac en Picardie et directeur du Centre de développement chorégraphique (CDC) Picardie, le maintien du gel "non seulement serait dramatique pour les directeurs de festivals, de théâtres, mais aussi indirectement pour les compagnies, les artistes, les créateurs, déjà touchés par la remise en cause du statut des intermittents".

A Strasbourg, le directeur du théâtre municipal Le Maillon, Bernard Fleury, a cité l'exemple de l'Allemagne "où pouvoirs publics, collectivités territoriales et acteurs de la culture se concertent".

Parmi les syndicats ayant appelé à la manifestation figuraient la CGT-Spectacle, le Syndeac, le Cipac (Fédération des professionnels de l'art contemporain), le Profedim (Syndicat professionnel des producteurs, festivals, ensembles, diffuseurs indépendants de Musique), et le SNSP (Syndicat national des scènes publiques).

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.

Portrait de napoleon solo
Vote: 
0

[...]Le statut d'intermittents arrive à échéance en 2013[...]

Un statut, non, un régime. Le statut c'est celuyi de salarié.

 

[...]certains syndicats trouvent illogique que les salariés paient pour une profession trop éloignée des préoccupations de tout un chacun[...]

Des syndicats et des personnes qui ne mesurent pas les enjeux et pour qui la "culture" ne semble pas être une clé importante dans l'organisation et l'amélioration de la société : pas besoin que cela soit une préoccupation particulière pour que l'art soit facilement la cible des tensions politiques et l'arme supprème de toutes les expressions progressistes. Un fait historique jamais remis en cause, sauf par ceux-là. Les salariés intermittents paient déjà une double cotisation assedic et sont solidaires peut-être plus que les autres de ce fait.

[...]ce dispositif, qui doit être déconnecté de l'UNEDIC[...]

Ça ferait un précédent facheux qui ne servirait que les intérêts du patronat : l'assurance chômage est un droit qui reste fragile si on n'y prend pas garde, le véritable problème est la culpabilité que l'on veut faire peser sur ce droit pourtant gagné et ouvert individuellement.

 

[...]on est artiste parce qu'on se déclare tel. C'est un peu facile[...]

Tu fais des confusions. Tout le monde nait créateur avec un cerveau hautement développable et un pouce préhenseur ; pour autant, tout le monde n'est pas artiste. Un(e) musicien(ne), un(e) danseur(euse) ou un(e) comédien(ne) ont besoin d'au moins dix années de formation et de travail quotidien pour en faire une véritable activité professionnelle, pour pouvoir in fine agiter les consciences avec des oeuvres dont l'intérêt esthétique est secondaire au regard du rôle politique que peut prendre une oeuvre d'art ou un spectacle inédit. La question du talent est loin d'être une question de fond sur le rôle de l'artiste, ça reste une vision approximative et déformée du public qui parfois sait voir plus loin malgré tout.

 

[...]a culture à mon avis doit passer en dernier en période de crise[...]

Pourtant, le contraire serait probablement plus créateur de richesses et de croissance. Le plus grand intérêt de l'art est de ne servir à rien, contrairement aux autres choses qui "ne servent à rien", l'art interpelle bien plus efficacement son public de ce fait. C'est sa plus grande qualité, ne pas comprendre ce paramêtre indique que l'on en consomme pas assez ou pas de façon diversifiée. À force d'aiguiser un esprit critique, on se détache plus facilement des apriori esthétiques et on touche de plus prêt la charge politique d'une oeuvre. Quand le monde marchand ne sera plus, de nombreux métiers disparaitrons (banquier, trader,commerçant etc.) ; croyez-vous qu'on pourrait se passer de tous ces artistes inutiles?

 


Portrait de morte de rire
Vote: 
0

les artistes (les vrais ) sont nés artistes , les agriculteurs sont nés agriculteurs et les deux adorent leur métiers , et ne voudraient pas les interchangers .
Seulement voila on donne des subventions aux agriculteurs qui préfèreraient nettement vivre de leur métier tout simplement .
ils sont victimes des dictats de bruxelles qui leur impose quasiment de s'endetter à mort pour pouvoir continuer et se résignent à faire un style d'agriculture que eux mêmes réprouvent .
et de l'autre côté les artistes se plaignent de pas assez de subventions alors qu'on leur demande juste du bon travail qui n'est pas toujours au rendez vous .


Portrait de morte de rire
Vote: 
0

je ne sais pas trop pourquoi mais je me sent moins solidaire de cette catégorie de personnes , peut être que c'est parce que la création n'est pas tout à fait de mon goût , je ne sais pas .


Portrait de obertan.mickael
Vote: 
0

C'est quoi le rapport avec la Cgt, c'est du grand n'importe que les Artistes feraient mieux de ce prendre à la Sacem ou à leurs maison de disques !

Un album acheté sur Itunes 9€99 --> 1€99 vont dans la poche de l'Artiste
Un chanson à 1€30 ---> 0,30€ pour l'artiste

Il faut savoir que dans la plupart des contrats sauf exception 75% des bénéfices (ventes, concerts...) vont dans la poche de la Maison de Disque.

Ou si vous voulez arrêtez de vous faire plumez, MyMajorCompagny existe...

Et si on avait des musiques de qualités, des albums non commerciaux, car maitennat on fait du Rock mais faut que cela plaise à la fille de 9 ans comme à la mere de 55 ans, à force d'épurer les styles musicaux, on va droit dans le mur, quel artiste peut ce venter de n'avoir jamais changer de style musical suite aux conseils de sa maison de disque ?!?


Top 15 des membres du jour

1
Kaelya75 - (67 commentaires)

2
Jarod26 - (64 commentaires)

3
Caramella - (59 commentaires)

4
Milie01 - (54 commentaires)

5
dolphins - (42 commentaires)

6
Soso87 - (41 commentaires)

7
pistouille - (36 commentaires)

8
PseudoIlluZion - (34 commentaires)

9
thierry_70 - (29 commentaires)

10
Patrick83 - (27 commentaires)

11
Celya30 - (24 commentaires)

12
Eclipse - (21 commentaires)

13
Steph38 - (19 commentaires)

14
DarkAngel - (19 commentaires)

15
PtiGlaçon - (18 commentaires)


Haut de la page