19/02/2012 03:03

Enquête: Egalité du temps de parole entre candidats, un casse-tête pour les radios et TV

Par Bertille OSSEY-WOISARD

Les TV et radios, actuellement relativement libres d'inviter les politiques de tous bords, se verront contraintes de respecter la complexe règle de stricte égalité entre candidats à partir du 19 mars, date de publication de leur liste par le Conseil constitutionnel. Actuellement et jusqu'au 19 mars, les médias audiovisuels sont soumis à l'équité du temps de parole entre les candidats. Appréciée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), la notion d'équité est basée sur la représentativité aux dernières élections, les enquêtes d'opinion et "la dynamique" de campagne (meetings, campagne d'affichage).

Les choses risquent de se corser à partir du 19 mars, lorsque chaque candidat aura droit au même temps de parole, sur chacune des radios et télévisions. Le 8 février, huit radios et une télévision ont adressé un courrier au Conseil constitutionnel, réclamant de limiter cette règle d'égalité à deux semaines précédant le premier tour de l'élection, au lieu de cinq envisagées actuellement.

"Cette situation n'existe pas chez nos grands partenaires européens qui ne sont pas moins démocratiques que la France, pas plus qu'elle ne concerne ni la presse ni internet, pourtant des vecteurs tout aussi importants d'information que l'audiovisuel", ont fait valoir RTL, France Inter, France Bleu, France Info, France Culture, Europe 1, RMC, BFM Business et BFM TV à Jean-Louis Debré, président du Conseil constitutionnel.

Le groupe TF1, qui est également propriétaire de la chaîne d'information en continu LCI, France Télévisions (France 2, France 3, France 5 ...) et Canal+ (I-TELE), n'ont pas officiellement participé à ce coup d'éclat, mais leurs dirigeants n'en pensent pas moins. Le CSA qui abonde dans le sens de ces médias, estime ne pas avoir la main sur ce dossier. Pas plus que le Conseil constitutionnel qui, lui, considère que tous les candidats sont égaux, dès lors qu'ils ont récolté les 500 signatures.

Le Conseil constitutionnel n'a pas encore donné suite au courrier du 8 février.

Les groupes audiovisuels menacent de réduire de manière drastique le nombre d'émissions politiques à partir de mars, pour rester dans les clous. La stricte égalité du temps de parole a déjà fait une victime collatérale. Début février, l'animateur Dominique Souchier a claqué la porte de Europe 1, après que la direction lui a demandé de ne plus recevoir de personnalités politiques à ses émissions "C'est arrivé cette semaine" et "C'est arrivé demain", afin de respecter cette règle.

Déjà en 2007, elle avait fait grincer des dents et incité certains médias à privilégier les deux candidats favoris, au détriment de tous les autres. Le CSA a alors mis en garde (première étape de sanction) Direct 8, France Musique, RFI, Radio Classique et mis en demeure (deuxième étape, injonction à ne pas recommencer) TV5 Monde et France 24.

Jamais, le CSA n'a sanctionné financièrement des déséquilibres de temps de parole, car les médias prennent rapidement en compte ses remarques.

Le CSA a ainsi constaté qu'en janvier, certaines TV et radios ont consacré trop de temps de parole à Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Le Front national a rebondi sur cette remarque du CSA, en se plaignant de "discrimination négative" dans les médias, alors que le Front de gauche a réclamé que son temps de parole soit doublé en février, par rapport à janvier. Le dernier rapport du CSA montre que le problème de "bipolarisation" Hollande-Sarkozy a été réglé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de samosate
18/février/2012 - 19h34

"Cette situation n'existe pas chez nos grands partenaires européens". Et pour cause ! Il n'y a pas ce barnum grotesque d'élection présidentielle, pour désigner le Roi du pays, mais seulement des élections législatives, où s'opposent (en principe) des idées et des programmes.

Portrait de Espace Glossup
18/février/2012 - 16h05
DroitDeParole a écrit :
Il y a une date butoir en Mars mais il semble que pour beaucoup il faille se déclarer avant!

Je me suis mal fait comprendre: je voulais dire une date bien définie car on a compté le temps de parole de Sarkozy alors qu'il n'était pas candidat. Ca donne des calculs compliqués et injustes: tout le monde devrait se prononcer à telle date (ou pas) et là: on compte! Ciao les autres qui se font désirer.

Portrait de Espace Glossup
18/février/2012 - 15h55
DroitDeParole a écrit :
Ce qui est debile c'est de vouloir absolument qu'un président sortant soit en campagne quand les autres y sont déjà! Je me souviens il y a un an les journalistes posaient déjà la question sur son éventuelle candidature! on marche sur la tête! un mandat est un mandat! Ou alors il faut déterminer une bonne fois pour toute à quel moment la campagne est commencée pour eviter les cris d'orfraies des uns et des autres.

Une date butoir pour se prononcer candidat pourquoi pas. Ca éviterait certains sitcoms politiques oui.

Portrait de Espace Glossup
18/février/2012 - 15h36

A titre de comparaison, sur France2 (même période): Sarkozy: 34,24%, Hollande 31,91%, Mélenchon 11,12%, Bayrou 5,21%, Le Pen 3,83 et Artaud 2,13.

Portrait de Espace Glossup
18/février/2012 - 15h32

Je trouve tout à fait normal de faire en sorte que ce soit équitable, il n'y a pas de raison que deux partis (voire un seul) monopolisent tout le temps libre ou presque.

Il suffit d'aller faire un tour sur le site du CSA pour avoir quelques surprises; exemple durant la période du 01 janvier au 10 février sur TF1: Sarkozy a parlé 43,23% du temps, Hollande 13,69%, Bayrou 8,84%, Artaud 8,79%, Mélenchon 4,73% et Le Pen 3,13%.

Certes ils ont jusqu'au 19 mars pour respecter l'équité mais sans cette obligation démocratique je pense que l'on aurait de désagréables surprises...(bon je ne suis pas pour un calcul à la seconde, faut pas exagérer!).

Programme TV

TF1
Camping Paradis
21:00
(Série/Feuilleton)
Éclipse au camping
FRANCE 2
Euro féminin
20:35
(Sport)
Russie/Allemagne ou Suède/Italie
FRANCE 3
La stagiaire
20:55
(Série/Feuilleton)
Pas de vagues
CANAL +
Vue sur mer
21:00
(Film)
FRANCE 5
Nus & culottés
20:50
(Série documentaire)
Objectif Amsterdam
M6
Quantico
21:00
(Série/Feuilleton)
Ultimatum
ARTE
Indonésie : la puissance, l'islam et la démocratie
20:50
(Documentaire)
C8
Double riposte
21:00
(Téléfilm)
NRJ12
Les cracks
20:55
(Film)
FRANCE 4
Fais pas ci, fais pas ça
20:55
(Série/Feuilleton)
Naturisme et découverte
RMC DECOUVERTE
Hors de contrôle
20:50
(Série documentaire)
Le crash du Concorde
CHERIE 25
Je t'aime à te tuer
20:55
(Téléfilm)