05/05/2009 15:09

Garde à vue pour un SMS jugé "menaçant"

Bouygues Télécom a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête interne après le placement en garde à vue d'un habitant d'Abbeville (Somme) sur la foi d'un SMS --apparemment transmis par l'opérateur à la justice -- jugé menaçant.

L'affaire, révélée par le Courrier Picard, remonte au 16 avril lorsque Stéphane, un menuisier abbevillois de 29 ans, a été placé en garde à vue au commissariat d'Abbeville pour "non-dénonciation de crime".

Les enquêteurs l'ont interrogé pendant 24 heures au sujet d'un message reçu sur un téléphone portable, prêté par l'opérateur de téléphonie mobile en attendant la réparation de son appareil personnel: "Pour faire dérailler un train, t'as une solution?", demande un collègue dans ce SMS.

"Mon téléphone est tombé en panne. Je l'ai mis en réparation dans mon agence à Abbeville et ils m'en ont prêté un autre. Ils m'ont rendu mon téléphone le 15 avril, et le lendemain j'étais en garde à vue", a raconté le jeune homme à l'AFP.

"On m'a dit que le 17 février, j'avais reçu un SMS que j'aurais dû dénoncer à la police. C'était une plaisanterie, pas forcément du meilleur goût, mais une plaisanterie", a-t-il ajouté.

Stéphane et l'auteur du SMS --interpellé puis placé en garde à vue à son tour-- ont été libérés 24 heures plus tard.

Bouygues Télécom a annoncé l'ouverture d'une enquête interne pour déterminer la façon dont le SMS a été transmis à la justice.

Mais en tout état de cause "les opérateurs n'ont pas accès au contenu des SMS et ils ne sont pas autorisés à délivrer le contenu des SMS, sauf sur réquisition judiciaire", a déclaré à l'AFP une porte-parole de l'opérateur.

"En aucun cas les opérateurs ne peuvent en prendre connaissance", a-t-elle ajouté.

Toutefois pour le procureur d'Abbeville, Eric Fouard, cité par le Courrier Picard, "l'opérateur a le droit de consulter ces messages et le devoir d'alerter les autorités s'il estime qu'un crime ou un délit est susceptible d'être commis".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Rafraichir
Portrait de cassiel
31/mai/2009 - 16h08


faut pas rêver mes amis toute communications qui passe par l air( cest a dire sans fils) est susceptible d être écoutez ou lut par n importe qui des l instant qu il possède le matériel approprié ,quant a êtres fichez surveillez ou écoutez ,avec les moyens techniques modernes tout est possible c est la rançon du progrès mais il faut voir le cote positif ,ça permet de déjouer pas mal d attentats et donc de sauvées des vies ,que serait notre pays sans surveillance ? bien sur on ne peut pas exclure des excès de zel !mais il faut bien comprendre qu il à des propos a ne pas tenir c est juste une histoire de bon sens pour la sauvegarde de tous...
;)

Portrait de Humble citoyen
5/mai/2009 - 18h29

Quand je vois que nos dirigeants ne jurent que par Blackberry et sachant que toutes leurs données transites par les serveurs de Rim (Blackberry ) , la sécurité des informations me laisse plus que songeur...

Portrait de alexg80100
5/mai/2009 - 18h24

Salut, je suis d'abbeville comme les persoones interpellés.
Je comprend pas que l'operateur a lus le sms.
INCROYABLE !

Portrait de vraioufaux
5/mai/2009 - 16h47

n'importe quoi !!!!!!!!! Tout de suite c'est le délire

Portrait de vraioufaux
5/mai/2009 - 16h45

faut pas s'emballer comme çà . Il faut mieux lire le texte . Ce serait chez un opérateur téléphonique que le sms aurait été lu

Portrait de blaz909
5/mai/2009 - 16h11

Non mais c plus simple que sa !! Le zéle du gérant d'un club Bouygues telecom ki a vu le sms en les effacant du telephone de pret !! c honteux !!!

Portrait de jonas25
5/mai/2009 - 15h35

C'est encore du Bouygues ça. Dans son genre le copain de Sa Majesté est bien.
Moralité à tirer et que j'en tirerais si vous êtes abonné chez Bouygues, résiliez votre abonnement, vous êtes sous haute surveillance
lamentable