30/04/2009 14:07

13ème Rue : Nouveau magazine pour Valérie Benaïm

« L’instant T » se chargera de décrypter notre société et ses comportements déviants, comme les crimes, les harcèlements ou encore les suicides.

Valérie Benaïm, entourée des experts habilités à analyser les sujets abordés, animera ce nouveau magazine de société créé par « 13ème Rue » et produit par « 3ème Œil Productions ».

Ce programme sera diffusé tous les mardis à 22h20, à partir du 5 mai.

Regardez la bande-annonce

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Papyboom
2/mai/2009 - 11h27

Personnellement, je la fuis : elle parle trop vite et ne pose pas les bonnes questions. Les rares fois où j'ai pu la regarder, je me suis senti frustré ; au lieu de rebondir sur certaines réponses intéressantes, elle passe très vite à un autre sujet me laissant sur ma faim...

Portrait de Malicious1
1/mai/2009 - 17h06

On va pouvoir zapper sur une autre chaîne (dommage pour 13erue)...

Manque de constance : 8 chaînes en quelques années à peine.

Elle porte malheur à toutes les émissions qu'elle anime !!!

Après TF1 (Exclusif), France 3 (la minable "J'y vais, j'y vais pas" et l'affligeante "Jules et les Filles"), Fox Life (chaîne qui a failli dispaître !!!), retour sur France 3 (La Grande Illusion, émission bien trop coûteuse et vite abandonnée), Direct 8 (le jeu "Culture VIP" très vite supprimé) et un "joker" de Morandini (bonne chance à lui !) sur la même chaîne.

Passée du journalisme (!), à l'animation d'émissions poeple, de spectacles et de variétés... Ce n'est pas très sérieux.

Son image est donc particulièrement négative et floue tant pour le téléspectateur que pour ses "employeurs".

Elle devrait changer de conseiller (il est vrai qu'elle est la compagne d'un influent homme politico-médiatique).

Portrait de Voyageur
1/mai/2009 - 09h51

Beaucoup de commentaires désobligeants, comme souvent ; c'est triste de voir comme sa carrière et sa personnalité sont mal connues du public.

Le fait est qu'elle présente une actualité chaque année (sa "traversée du désert", si toutefois elle en a connue une, s'étend sur moins d'un semestre, de janvier à mai 2005 [entre l'arrêt de "j'y vais j'y vais pas" et la publication de son premier roman, "la rose de Stalingrad"]) ; elle est toujours régulièrement sollicitée par les maisons de production, les chaînes de télévision, les stations radio, et ceci sans avoir besoin de recourir au "pistonnage" de l'une ou l'autre de ses nombreuses relations ; son curriculum vitae riche d'émissions variées et son professionnalisme reconnu en font une animatrice notoire.

Portrait de malolanimal
30/avril/2009 - 20h10

Insupportable.

Les plus vus