05/02/2012 17:06

Libye: Le chef du Conseil national de transition met en cause le Figaro

Le chef du Conseil national de transition (CNT), Moustapha Abdeljalil, a démenti dimanche avoir déclaré que les "islamistes dérangent les Libyens", comme l'avait rapporté jeudi le quotidien français Le Figaro, affirmant que ses propos avaient été "déformés".

"J'ai dit que (...) 90% des Libyens sont des islamistes modérés et ne représentent pas un danger pour quiconque. Mais les extrémistes de droite ou de gauche, ne représentent que 5% de chaque côté et se sont eux qui représentent un danger pour les Libyens...", a indiqué l'agence officielle Lana citant le chef du CNT.

M. Abdeljalil a indiqué qu'il était interrogé sur les inquiétudes autour d'une éventuelle prise de pouvoir par les islamistes en Libye, comme c'était le cas en Egypte et en Tunisie, ajoute Lana précisant qu'il a "considéré que ses propos ont été déformés".

Selon l'interview publiée par Le Figaro, Abdeljalil a déclaré: "les islamistes dérangent les Libyens avant de déranger l'Occident. C'est l'islam modéré qui va régner dans ce pays. 90% des Libyens veulent un islam modéré. Il y a 5% des libéraux et 5% d'extrémistes".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Intxaurraga
6/février/2012 - 11h06

c'est étonnant le Figaro, journal du marchand d'armes se serait trompé!!!

Les plus vus