03/02/2012 13:07

Fusion RFI/France 24: 102 dossiers ont été reçus pour le plan de départ

Au total, 102 dossiers ont été reçus à ce jour pour le plan de suppression d'emplois portant sur 126 postes à RFI, France 24 et Monte Carlo Doualiya ouvert début janvier, dans le cadre de la fusion entre RFI et France 24, a-t-on appris vendredi auprès de Radio France internationale.

Une deuxième période "d'appel au volontariat" d'un mois s'est ouverte jeudi (du 2 février au 1er mars) pour ce plan de départs, au cours de laquelle les salariés candidats au départ pourront continuer à se manifester.
En janvier, les syndicats de RFI avaient dénoncé, dans une lettre au Premier ministre, ce "deuxième plan social" lancé par la direction, avec "encore 126 postes supprimés, alors que 206 l'ont déjà été dans le plan de 2009".
La direction de RFI avait alors insisté sur le fait que ce plan, ouvert aux salariés de RFI, sa filiale Monte Carlo Doualiya (ex-RMC Moyen-Orient) et France 24, était "volontaire".
"C'est un plan provoqué par une réorganisation de l'entreprise, qui entraîne des doublons de certains postes", avait déclaré Geneviève Goëtzinger, directrice déléguée de la radio.
Le processus de consultation sur la fusion RFI-France 24 s'est achevé la semaine dernière par un comité d'entreprise de la radio internationale, alors que le cahier des charges de l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF), coiffant les deux entreprises, a été publié au Journal officiel.
Après cette dernière consultation, la fusion a été formellement entérinée par les conseils d'administration de RFI et de l'AEF.
Il suffit maintenant d'une assemblée générale, qui doit être convoquée à la mi-février, pour finaliser le processus. Cette assemblée n'est en fait constituée que d'Alain de Pouzilhac, PDG de l'AEF, seul représentant de l'Etat qui est l'unique actionnaire, tant de RFI que de l'AEF.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lyllou
3/février/2012 - 13h51

France 24: une très bonne chaîne d'infos.

Les plus vus