26/01/2012 18:38

La justice interdit le film controversé sur l'autisme "Le Mur"


3

Le film controversé sur l'autisme Le Mur , qui veut prouver "l'absurdité" de l'approche de cette maladie par la psychanalyse et vante au contraire des méthodes dites comportementalistes, a été interdit en l'état aujourd'hui après une plainte de certains psychanalystes interrogés dans ce documentaire. Le tribunal de Lille a "constaté que les extraits d'interviews" des psychanalystes de renom "Esthela Solano-Suarez, Eric Laurent et Alexandre Stevens (...) portent atteinte à leur image et à leur réputation en ce que le sens de leur propos est dénaturé", affirme le jugement.
Les extraits de ces interviews qui figurent dans le film "doivent être supprimés", ajoute ce jugement, ce qui revient selon l'avocat de la documentariste Sophie Robert, Me Benoît Titran, à ce que "le film soit interdit en l'état". "Il n'y a plus de film", a-t-il souligné. Car la décision, qui prend effet immédiat, aura pour conséquence que Le Mur doit être retiré d'internet --où il est présenté sur le site de l'association Autistes sans frontières notamment-- tant qu'il n'aura pas été remanié, et cela sous astreinte de 100 euros par jour de retard.
Le tribunal relève que certains des extraits des entretiens avec les psychanalystes sont parfois précédés, dans le montage final, de questions différentes de celles posées lors de l'enregistrement. Il considère aussi que certains extraits --il s'agit parfois de quelques mots-- ne rendent pas compte de la complexité du point de vue du psychanalyste interrogé, et que les coupures du montage ont pour conséquence que certains extraits sont en contradiction avec des opinions détaillées plus tôt dans l'interview.
"A ce prix-là, n'importe quel documentaire monté peut être interdit. Le documentariste n'a plus le droit de porter un regard dans son montage", a commenté Me Titran, qui va faire appel. "Le travail de montage est mis en cause. Avec une telle jurisprudence, (le réalisateur américain de documentaires engagés) Michael Moore est interdit de film en France", a-t-il regretté. Par ailleurs, la réalisatrice et sa société de production ont été condamnés à payer aux trois plaignants 19.000 euros de dommages et intérêts "en réparation du préjudice résultant de l'atteinte portée à leur image et à leur réputation", selon le jugement. S'y ajoutent 9000 euros pour la publication du dispositif de la décision dans trois revues choisies par les plaignants, et 6.000 euros pour les frais de justice. "Cela fait peser un danger économique réel sur la société de production et la réalisatrice", a souligné MeTitran.
L'avocat des plaignants, Me Christian Charrière-Bournazel, n'était pas disponible dans l'immédiat pour commenter cette décision. Il avait dénoncé, lors de l'audience qui s'était tenue le 8 décembre, "une entreprise polémique destinée à ridiculiser la psychanalyse", devant une salle pleine à craquer de parents d'enfants autistes, venus soutenir Sophie Robert.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.

Portrait de magg3
Vote: 
5
Che_sarkozy a écrit :
Oui bien sûr, le "lobby des psychanalystes": -Les Derrida, Foucault, Lacan, Strauss, cités dans le TOP 5 des peuseurs les plus éminents du 20e, ils avaient tout faux dans leur confiance en la psychanalyse; -Les milliers de personnes qui ressortent chaque jour de leur entretien hebdo chez le psychanalyse, pour un entretien ou une thérapie, doivent tous subir de lourdes pressions du "lobbie des psychanalystes" pour continuer leurs pratiques (cf une amie agressée il y a peu de temps ici, déjà suivie, relevée très vite grâce à ses entretiens); -L'avocat de la défense, il a de toute manière tort. Et les comportementalistes ont toujours raison. Alors si aujourd'hui, il semble de plus en plus difficile de trouver une légitimité aux soins psychanalytiques face à l'autisme, de grâce, ne généralisez pas. Si les comportementalistes s'en sortent mieux, c'est une excellente nouvelle. Mais on ne va pas en profiter pour cracher sur la psychanalyse qui fait peur parce qu'elle exploite des recoins sombres et abstraits de ce que nous sommes. La psychanalyse apporte de nombreuses réponses à bien des troubles, et ne parlez pas de charlatans, de fumisterie. A ce rythme, mon rhumatologue qui me shoote à la cortisone sans me soigner, me créant d'autres problèmes, subissant les pressions des firmes pharmaceutiques, me semble plus être qualifiable de "charlatan" que mon spychanalyste. Dans cette logique, à quand le : "On n'en veut plus des médecins!"

Il n'est pas question d'empêcher qui que ce soit d'aller voir un psychanalyste, chacun fait ce qu'il veut !!! Le problème est qu'elle est imposée aux enfants autistes en milieu institutionnel et que les parents n'en veulent pas, car la recherche a démontré que l'autisme n'est pas une psychose.
L'autisme est un trouble neurodéveloppemental, la Haute Autorité de Santé a jugé la psychanalyse inefficace dans la prise en charge de l'autisme et préconise plutôt des thérapies cognitives et comportementales qui ont montré leur efficacité dans bon nombre de pays (les autistes n'ont pas besoin de soins mais d'une éducation structurée). Le député Daniel Fasquelle a déposé une proposition de loi pour interdire la psychanalyse dans la prise de l'autisme en France.
Il faut vraiment être concerné de très près par le problème pour le comprendre. Les parents d'enfants autistes veulent leur offrir un avenir et non l’hôpital psychiatrique !!! Et pour cela, il faut les éduquer en utilisant les thérapies cognitives et comportementales pour les rendre le plus autonome possible.


Portrait de Che_sarkozy
Vote: 
0

Oui bien sûr, le "lobby des psychanalystes":
-Les Derrida, Foucault, Lacan, Strauss, cités dans le TOP 5 des peuseurs les plus éminents du 20e, ils avaient tout faux dans leur confiance en la psychanalyse;
-Les milliers de personnes qui ressortent chaque jour de leur entretien hebdo chez le psychanalyse, pour un entretien ou une thérapie, doivent tous subir de lourdes pressions du "lobbie des psychanalystes" pour continuer leurs pratiques (cf une amie agressée il y a peu de temps ici, déjà suivie, relevée très vite grâce à ses entretiens);
-L'avocat de la défense, il a de toute manière tort.

Et les comportementalistes ont toujours raison.

Alors si aujourd'hui, il semble de plus en plus difficile de trouver une légitimité aux soins psychanalytiques face à l'autisme, de grâce, ne généralisez pas. Si les comportementalistes s'en sortent mieux, c'est une excellente nouvelle. Mais on ne va pas en profiter pour cracher sur la psychanalyse qui fait peur parce qu'elle exploite des recoins sombres et abstraits de ce que nous sommes. La psychanalyse apporte de nombreuses réponses à bien des troubles, et ne parlez pas de charlatans, de fumisterie.

A ce rythme, mon rhumatologue qui me shoote à la cortisone sans me soigner, me créant d'autres problèmes, subissant les pressions des firmes pharmaceutiques, me semble plus être qualifiable de "charlatan" que mon spychanalyste. Dans cette logique, à quand le : "On n'en veut plus des médecins!"


Portrait de magg3
Vote: 
5
avanille a écrit :
il assimile (Henry Rey_Flaud) dites vous!! allez écouter comment il en parle! vous dites n'importe quoi! dans le lien que j'ai donné il répète plusieurs fois que l'autisme n'est pas une psychose!! ECOUTEZ!

Il y a une sacré différence entre le discours des psychanalystes et les faits avérés !!!!! Ils nous mentent, ils nous trompent !!!!
Quand on propose une psychanalyse et des soins à un enfant autiste c'est qu'on assimile l'autisme à une psychose. On peut affirmer son contraire mais ensuite il y a les faits.
Les associations de parents d'enfants autistes se battront jusqu'au bout !!!! On n'en veut pas de la psychanalyse, arrêtez de l'imposer !!!!!!


Portrait de magg3
Vote: 
5
Nobodisme a écrit :
Je tiens à dire que je suis aussi sur le terrain, certes encore en formartion, mais je suis sur le terrain et notamment avec des enfants. Ce que je dis et veuillez à ne pas déformer mes propos, c'est que chaque courant a sa spécificité et qu'il y a du bon dans tout. La psychanalyse a apporté beaucoup de choses, comme le comportementalisme. Pour moi, les deux se complètent. Et si vous voulez me sortir le "voila un étudiant qui a bien appris ses cours etc." et bien je vous dirais que vous vous trompez, car on nous distingue souvent les deux comme étant des courants opposés et moi je dis qu'ils se complètent car il y a du bon dans les deux courants. Ceci est mon point de vue. Et je continue à dire qu'il y a des bons psychanalystes et des moins bons, comme il y a des bons médecins et des moins bons. Combien de médecin prônait certain médicament comme étant un remède miracle alors qu'au final ce médicament endommagé l'organisme des individus de façon dramatique? Si vous voulez me dire que je me trompe, dites le, mais mon point de vue ne changera pas car je vois l'utilité de la psychanalyse, comme je vois l'utilité de la systémique, comme je vois l'utilité du comportementalisme et comme je vois l'utilité de tout le reste.

Et bien la Haute Autorité de Santé n'est pas d'accord avec vous puisqu'elle a jugé la psychanalyse inefficace dans la prise en charge de l'autisme.
Les parents n'en veulent pas de la psychanalyse, arrêtez de nous l'imposez !!!! Les psychanalystes n'ont qu'à se psychanalyser entre eux, ça ne dérangera personne !!!


Portrait de avanille
Vote: 
3
magg3 a écrit :
Henri Rey-Flaud est un psychanalyste qui défend ses intérêts c'est tout. Son discours n'apporte rien, la psychanalyse ne sert à rien. Il devrait s'informer sur les recommandations de la Haute Autorité de Santé qui juge la psychanalyse inefficace dans la prise en charge de l'autisme. Il fait parti de ceux qui utilisent encore la classification CFTMEA dans le diagnostic de l'autisme, ce qui veut dire qu'il assimile l'autisme à une psychose. Tous les autres pays en sont au DSM et au CIM, il est temps que la France rattrape tout le temps perdu et que tous les professionnels de la santé se forment aux méthodes éducatives pour accompagner les personnes avec autisme.

il assimile (Henry Rey_Flaud) dites vous!! allez écouter comment il en parle! vous dites n'importe quoi! dans le lien que j'ai donné il répète plusieurs fois que l'autisme n'est pas une psychose!! ECOUTEZ!


Portrait de Nobodisme
Vote: 
0

Je tiens à dire que je suis aussi sur le terrain, certes encore en formartion, mais je suis sur le terrain et notamment avec des enfants. Ce que je dis et veuillez à ne pas déformer mes propos, c'est que chaque courant a sa spécificité et qu'il y a du bon dans tout. La psychanalyse a apporté beaucoup de choses, comme le comportementalisme. Pour moi, les deux se complètent. Et si vous voulez me sortir le "voila un étudiant qui a bien appris ses cours etc." et bien je vous dirais que vous vous trompez, car on nous distingue souvent les deux comme étant des courants opposés et moi je dis qu'ils se complètent car il y a du bon dans les deux courants. Ceci est mon point de vue. Et je continue à dire qu'il y a des bons psychanalystes et des moins bons, comme il y a des bons médecins et des moins bons. Combien de médecin prônait certain médicament comme étant un remède miracle alors qu'au final ce médicament endommagé l'organisme des individus de façon dramatique? Si vous voulez me dire que je me trompe, dites le, mais mon point de vue ne changera pas car je vois l'utilité de la psychanalyse, comme je vois l'utilité de la systémique, comme je vois l'utilité du comportementalisme et comme je vois l'utilité de tout le reste.


Portrait de vranefo
Vote: 
1

Malheureusement je suis d'accord. Il faudrait aller détruire tous les psys qui ont détruit des patients.


Portrait de vranefo
Vote: 
1

La France est un pays qui est juste là pour servir ses lobbyes, un pays qui dégoute et rien que pour ça on lui chie dessus, vivement que ce pays s'écroule. Ce pays ne mérite plus d'exister, il a détruit trop de personnes.
Heureusement qu'il y a des pays plus avancés que nous et plus intelligents que nous.


Portrait de vranefo
Vote: 
1

Arretez de dire n'importe quoi, il n'y a pas qu'en France que la psychanalyse est utilisée à tort et à travers. Regardez la série Desperate Housewives, ils vont tous chez le psy, et c'est bien de la psychanalyse qu'il leur fait non? Car il leur parle de l'enfance, l'amour des parents etc...
En tout cas depuis que ma psy m'a dit une fois quelque chose en séance, un truc m'a traumatisé, et depuis j'ai tous les jours de plus en plus envie d'aller la tuer, car elle m'a complétement anéanti, détruit le cerveau. Pour moi ces gens sont diaboliques, ils sont là pour détruire des personnes, détruire les relations dans les familles, donc je vais aussi aller détruire la sienne.


Portrait de magg3
Vote: 
5

Henri Rey-Flaud est un psychanalyste qui défend ses intérêts c'est tout. Son discours n'apporte rien, la psychanalyse ne sert à rien. Il devrait s'informer sur les recommandations de la Haute Autorité de Santé qui juge la psychanalyse inefficace dans la prise en charge de l'autisme.
Il fait parti de ceux qui utilisent encore la classification CFTMEA dans le diagnostic de l'autisme, ce qui veut dire qu'il assimile l'autisme à une psychose. Tous les autres pays en sont au DSM et au CIM, il est temps que la France rattrape tout le temps perdu et que tous les professionnels de la santé se forment aux méthodes éducatives pour accompagner les personnes avec autisme.


Portrait de Nic1976
Vote: 
0
avanille a écrit :
Ah bon!!!! qui sait quoi??! vous en savez des choses vous! tant d'affirmations "m'espante"!!

Ce n'est pas moi qui le dit !
http://www.autisme-montreal.com/freepage.php?page=48.21.24


Portrait de avanille
Vote: 
3
Nic1976 a écrit :
On ne sait peut-être pas tout, mais on sait que l'autisme résulte d'un problème neurologique,pas d'un problème psychologique !

Ah bon!!!! qui sait quoi??! vous en savez des choses vous! tant d'affirmations "m'espante"!!


Portrait de avanille
Vote: 
3
Nic1976 a écrit :
Au lieu de se demander si les propos des psychanalystes ont été déformés, le tribunal aurait dû se demander si l'autisme intéressait la psychanalyse !

ne pas dire n'importe quoi!
http://old.psynem.org/Cippa/

écoutez vraiment !!ça aussi!
http://www.dailymotion.com/video/xiqbu3_agora-des-savoirs-henry-rey-flaud_news


Portrait de Nic1976
Vote: 
0

Au lieu de se demander si les propos des psychanalystes ont été déformés, le tribunal aurait dû se demander si l'autisme intéressait la psychanalyse !


Portrait de Nic1976
Vote: 
0
Nobodisme a écrit :
Bonsoir à tous, étant moi-même en pleine formation en psychologie, je tenais à dire quelque mots sur ce qui a été dit dans les commentaires. J'aimerais d'abord dire qu'il faut arrêter de critiquer les psy (psychologues, psychanalystes, psychothérapeutes, etc.), les courants sont très vastes et chacuns utilisent leur observation dans la matière. Deuxièmement, on ne connait pas grand chose à l'autisme réellement, beaucoup de personnes autistes ont été aidé par des psychanalystes, comme ils l'ont été par des comportementalistes, cela dépend de chacun! De plus, j'ai pu voir dans les commentaires qu'on avait placé des personnes autistes dans des hopitaux psychiatriques "à cause de la psychanalyse", mais psychanalyse ne veut pas dire psychiatrie, il ne faut pas confondre. La plupart des psychanalystes sont contre l'utilisation de médicaments et tout ce qui est de la camisole de force ou camisole chimique Et il ne faut pas nier que Freud, Lacan, Françoise Dolto et d'autres ont apportés beaucoup de choses. Prenons un exemple, le jeu chez l'enfant comme étant une activité symbolique, on peut le constater! Les enfants passent par le jeu pour exprimer des choses, et ce sont des psychanalystes qui en ont parlé et qui ont fait un énorme travail-là dessus. Les psychanalystes ont permis de donner la parole aux patients ce qui ne se faisaient pas avant, et regarder à présent même les comportementalistes tente de faire verbaliser l'enfant à présent alors qu'à la base, des gens comme Skinner et d'autres exprimaient le fait qu'il n'y avait rien "dans le cerveau", que ce n'était pas mesurable donc on le mettait de côté. Ils avaient une idée précise du comportement "normal" à avoir et ils mettaient tout en place pour le vérifier. Il y a eu des dérives dans chaque courant, par exemple dans le courant comportementaliste, un des psychologues a tester le conditonnement chez un enfant et a créer chez lui une phobie des rats! Ce qui n'est pas très éthique vous le conviendrez? L'expérience de Milgram a permis d'apprendre des choses sur le conditionnement et la soumission à l'autorité, mais on pourrait penser que la méthode est monstrueuse, il faisait tout de même croire aux personnes qu'ils auraient été capable de tuer une personne à cause de l'autorité. Imaginez l'impact que cela pourrait avoir chez les gens de se rendre compte de cela! Et les propos que j'ai vu dans les commentaires sur certains psychanalystes qui parlent clairement "d'inceste" et qui culpabilise les parents, il faut se poser la question "quel courant de la psychanalyse est pris en compte?" Parce qu'il y en a plusieurs: jungien, lacanien, freudien, post-freudien, etc. Et ils n'ont pas tous les mêmes bases de travail. En conclusion, je dirais qu'il faut savoir prendre de tout selon les circonstances. Y a des enfants avec qui la psychanalyse fonctionnera et d'autres pas, comme il y a des enfants qui seront sensible au comportementalisme et d'autres pas. C'est en fonction de l'enfant et du client/patient en général qu'il faut s'adapter!


On ne sait peut-être pas tout, mais on sait que l'autisme résulte d'un problème neurologique,pas d'un problème psychologique !


Portrait de magg3
Vote: 
5
Nobodisme a écrit :
Bonsoir à tous, étant moi-même en pleine formation en psychologie, je tenais à dire quelque mots sur ce qui a été dit dans les commentaires. J'aimerais d'abord dire qu'il faut arrêter de critiquer les psy (psychologues, psychanalystes, psychothérapeutes, etc.), les courants sont très vastes et chacuns utilisent leur observation dans la matière. Deuxièmement, on ne connait pas grand chose à l'autisme réellement, beaucoup de personnes autistes ont été aidé par des psychanalystes, comme ils l'ont été par des comportementalistes, cela dépend de chacun! De plus, j'ai pu voir dans les commentaires qu'on avait placé des personnes autistes dans des hopitaux psychiatriques "à cause de la psychanalyse", mais psychanalyse ne veut pas dire psychiatrie, il ne faut pas confondre. La plupart des psychanalystes sont contre l'utilisation de médicaments et tout ce qui est de la camisole de force ou camisole chimique Et il ne faut pas nier que Freud, Lacan, Françoise Dolto et d'autres ont apportés beaucoup de choses. Prenons un exemple, le jeu chez l'enfant comme étant une activité symbolique, on peut le constater! Les enfants passent par le jeu pour exprimer des choses, et ce sont des psychanalystes qui en ont parlé et qui ont fait un énorme travail-là dessus. Les psychanalystes ont permis de donner la parole aux patients ce qui ne se faisaient pas avant, et regarder à présent même les comportementalistes tente de faire verbaliser l'enfant à présent alors qu'à la base, des gens comme Skinner et d'autres exprimaient le fait qu'il n'y avait rien "dans le cerveau", que ce n'était pas mesurable donc on le mettait de côté. Ils avaient une idée précise du comportement "normal" à avoir et ils mettaient tout en place pour le vérifier. Il y a eu des dérives dans chaque courant, par exemple dans le courant comportementaliste, un des psychologues a tester le conditonnement chez un enfant et a créer chez lui une phobie des rats! Ce qui n'est pas très éthique vous le conviendrez? L'expérience de Milgram a permis d'apprendre des choses sur le conditionnement et la soumission à l'autorité, mais on pourrait penser que la méthode est monstrueuse, il faisait tout de même croire aux personnes qu'ils auraient été capable de tuer une personne à cause de l'autorité. Imaginez l'impact que cela pourrait avoir chez les gens de se rendre compte de cela! Et les propos que j'ai vu dans les commentaires sur certains psychanalystes qui parlent clairement "d'inceste" et qui culpabilise les parents, il faut se poser la question "quel courant de la psychanalyse est pris en compte?" Parce qu'il y en a plusieurs: jungien, lacanien, freudien, post-freudien, etc. Et ils n'ont pas tous les mêmes bases de travail. En conclusion, je dirais qu'il faut savoir prendre de tout selon les circonstances. Y a des enfants avec qui la psychanalyse fonctionnera et d'autres pas, comme il y a des enfants qui seront sensible au comportementalisme et d'autres pas. C'est en fonction de l'enfant et du client/patient en général qu'il faut s'adapter!

Alors là on voit bien le discours d'étudiant en psy qui a bien appris ses leçons mais qui n'a aucune connaissance du terrain. La Haute Autorité de Santé a jugé la psychanalyse inefficace auprès des autistes, il n'y a qu'en France qu'on voit ça.
J'espère que la proposition de loi de Daniel Fasquelle sera votée, que les parents puissent choisir eux-mêmes la prise en charge pour leurs enfants. Ils n'en veulent pas de la psychanalyse, arrêtez de nous l'imposer !!!!!


Portrait de Nobodisme
Vote: 
0

Bonsoir à tous, étant moi-même en pleine formation en psychologie, je tenais à dire quelque mots sur ce qui a été dit dans les commentaires. J'aimerais d'abord dire qu'il faut arrêter de critiquer les psy (psychologues, psychanalystes, psychothérapeutes, etc.), les courants sont très vastes et chacuns utilisent leur observation dans la matière. Deuxièmement, on ne connait pas grand chose à l'autisme réellement, beaucoup de personnes autistes ont été aidé par des psychanalystes, comme ils l'ont été par des comportementalistes, cela dépend de chacun! De plus, j'ai pu voir dans les commentaires qu'on avait placé des personnes autistes dans des hopitaux psychiatriques "à cause de la psychanalyse", mais psychanalyse ne veut pas dire psychiatrie, il ne faut pas confondre. La plupart des psychanalystes sont contre l'utilisation de médicaments et tout ce qui est de la camisole de force ou camisole chimique Et il ne faut pas nier que Freud, Lacan, Françoise Dolto et d'autres ont apportés beaucoup de choses. Prenons un exemple, le jeu chez l'enfant comme étant une activité symbolique, on peut le constater! Les enfants passent par le jeu pour exprimer des choses, et ce sont des psychanalystes qui en ont parlé et qui ont fait un énorme travail-là dessus. Les psychanalystes ont permis de donner la parole aux patients ce qui ne se faisaient pas avant, et regarder à présent même les comportementalistes tente de faire verbaliser l'enfant à présent alors qu'à la base, des gens comme Skinner et d'autres exprimaient le fait qu'il n'y avait rien "dans le cerveau", que ce n'était pas mesurable donc on le mettait de côté. Ils avaient une idée précise du comportement "normal" à avoir et ils mettaient tout en place pour le vérifier. Il y a eu des dérives dans chaque courant, par exemple dans le courant comportementaliste, un des psychologues a tester le conditonnement chez un enfant et a créer chez lui une phobie des rats! Ce qui n'est pas très éthique vous le conviendrez? L'expérience de Milgram a permis d'apprendre des choses sur le conditionnement et la soumission à l'autorité, mais on pourrait penser que la méthode est monstrueuse, il faisait tout de même croire aux personnes qu'ils auraient été capable de tuer une personne à cause de l'autorité. Imaginez l'impact que cela pourrait avoir chez les gens de se rendre compte de cela! Et les propos que j'ai vu dans les commentaires sur certains psychanalystes qui parlent clairement "d'inceste" et qui culpabilise les parents, il faut se poser la question "quel courant de la psychanalyse est pris en compte?" Parce qu'il y en a plusieurs: jungien, lacanien, freudien, post-freudien, etc. Et ils n'ont pas tous les mêmes bases de travail.

En conclusion, je dirais qu'il faut savoir prendre de tout selon les circonstances. Y a des enfants avec qui la psychanalyse fonctionnera et d'autres pas, comme il y a des enfants qui seront sensible au comportementalisme et d'autres pas. C'est en fonction de l'enfant et du client/patient en général qu'il faut s'adapter!


Portrait de magg3
Vote: 
5

Ces méthodes devraient être incluses dans la formation des éducs, ce n'est pas de la spécialisation, c'est juste la base pour tous ceux qui travaillent auprès d'autistes ! Et ce n'est pas par manque de temps si elles ne sont pas enseignées, c'est surtout un manque de conviction et de réalisme.
C'est triste de voir que de nos jours des enfants autistes vont par défaut en hôpital de jour ou en IME (qui ne sont pas du tout formés pour la très grande majorité aux méthodes cognitives et comportementales) parce que les parents n'ont pas les moyens de financer une prise en charge efficace pour leur enfant dans des structures associatives montées par des parents pour la quasi-totalité et qui pratiquent ABA et TEACCH.
L'Etat devrait surtout subventionner des institutions qui proposent des prises en charge efficaces et reconnues par la HAS.
Encore l'autre jour, une éduc dans un IME me disait qu'elle manquait de temps et de moyens et tout ça au détriment des enfants autistes !!!
Je crois que de toutes façons nous ne tomberons pas d'accord. Je suis et resterai formellement contre la psychanalyse.


Portrait de magg3
Vote: 
5


Il me paraitrait logique que l'Etat arrête un jour de donner des subventions pour des prises en charges inefficaces et qu'il aide plutôt les structures pratiquant uniquement les méthodes éducatives comme TEACCH, ABA, PECS. Pourquoi vouloir imposer la psychanalyse aux parents d'enfants autistes alors qu'elle est rejetée en bloc par la grande majorité et qu'elle est jugée inefficace par la HAS ???


Portrait de magg3
Vote: 
5

Si vous voulez revoir votre pratique, lisez du Eric Schopler, du Théo Peeters, du Gloria Laxer, du Peter Vermeulen, du Eric Willaye, du Bernadette Rogé, du Steven Degrieck, etc etc etc... Avec les méthodes cognitives et comportementales, on peut aider les autistes à exploiter le maximum de leur potentiel, à devenir le plus autonome possible. Et bien sûr on n'oublie pas toute la stimulation sensorielle, l'apprentissage de la gestion des émotions, de la théorie de l'esprit (pour ceux qui peuvent y accéder) qui contribuent aussi à réduire aux maximum les troubles du comportement.
Je vous assure, les autistes ne se sentent pas dressés, ils progressent et sont heureux. Ils n'ont pas besoin en plus de psychanalyse et de sur-médication.


Portrait de mamanfois5
Vote: 
2.46154

Ma fille cadette qui a 12 ans est autiste... Ca fait 10 ans que l'on est dans le circuit des soins... J'ai tout vu tout entendu et franchement ce que je peux dire avec certitude c'est que la France est à la traine.
Les psys vous font culpabiliser, sans jamais dire les choses ouvertement... Des fois j'avais l'impression de devenir parano!


Portrait de darkatis
Vote: 
1.75862

Pour ma part je ne ferais plus jamais confiance a un spy pour mon fils.
Après les horreurs qu'ils nous ont sortis, après 10 ans a nous guider sur une mauvaise piste ... le seul mot qui me vient a l'esprit, c'est "incompetents".

on ne va pas voir un podologue quand on a un problème d'audition.

les autistes n'ont rien a faire dans les circuits psychiatriques classiques.
efficacité zero.


Portrait de Pinp
Vote: 
2.866665

J'ai vu le documentaire " Le Mur". ou il y a 2 approches. L'une psychanalytique et l'autre génétique. En enquêtant sur Ie sujet, je me rends compte que les Américains privilégient, après l'étude du génome humain une origine: génétique, (ils en sont au début de la recherche), neurologique et environnemental. Ce documentaire fait mal puisque il met en opposition une approche "Psy" et une approche purement scientifique de la cause de l'autisme. Quand on regarde le documentaire, on se rend compte que chaque discipline a droit à la parole. Le travail journalistique est irréprochable. Mais vu le procès, ce qui dérange c'est l'approche psychanalytique qui reste superficielle et à la limite du ridicule. Au lieu de faire évoluer le débat ils avancent des théories avec un aplomb qui laisse froid dans le dos. "La mère est incestueuse et j'en passe des pires dans les propos".On condamne l'enfant et on récupère la mère ( moi je le voie comme ça.) Ce procès résulte du malaise de ces psychanalyste qui se sont vu dans le documentaire comme dans un miroir. Ils ont compris le ridicule de leur situation " qui porte atteinte à leur image et leur notoriété". S'ils étaient convaincus de leurs propos, ils n'auraient pas fait de procès. Mais ils se sont vu tel qu'ils étaient (dogmatiques et intransigeant). Cela les a dérangés et je les comprend. Au fait les sources génétiques ont fait parti d'une publication de "l'American Psychological Association", pour ceux qui lisent l'anglais dans le texte.


Portrait de darkatis
Vote: 
1.75862

Mon fils a obtenu en 6 mois de suivi adapté (habilités sociales, psychomot orientée sur les methodes comportementales) bien plus de résultats qu'en 10 ans de spy dans les centres spécialisés pour enfants.

je me souviens encore des dernières paroles du spy le jour ou on lui a dit qu'on avait trouvé une autre piste ailleurs : votre fils on ne comprends pas, on a jamais vu ca, en 3 ans on lui a donné toutes les clés , mais il refuse de les utiliser ... y a rien a faire".
non ... il suffisait de lui mettre la bonne etiquette ...
les psy n'ont qu'un mot : dysarmonie
ca veut tout et rien dire ... on met tout le monde dedans, les autistes, les hyperactifs, les psychopathes, etc ...

Ca ne sert a rien !!! des années de perdues !

ensuite on nous sort "la france fait de l'autisme la grande cause 2012".

ah oui super.
ben moi on m'a dit : le rectora ne payera pas d'AVS a votre fils cette année, on a pas de budget.
on m'a aussi dit : la mairie va mettre un rideau bleu pour marquer son soutien a cette cause.

wouah, merci, ca va totalement changer la vie de mon fils qu'il y ai un rideau bleu accroché a la mairie.

1000 euros pour le diagnostique, non remboursé
la psychomotricienne ? non remboursé
neurophy ? non remboursé

habilités sociales ? remboursé au tarif de base.

les trajets ? debrouillez vous, vous avez qu'a arreter de travailler m'a répondu l'adjoint au maire de ma ville !!!!

heureusement l'echarpe bleu va révolutionner tout ca.

et quand je vois qu'enfin un film provoque des choses, ben on le fait interdir, car meme les acteurs se rendent compte qu'il sont odieux par leurs mots, leur comportement, et l'étroitesse de leurs methodes.

très peu de gens se rendent compte de l'impact qu'a un enfant autiste sur une famille. il y a des handicaps bien plus sévères qui sont plus faciles à vivre.
allez un jour regarder la tete des parents d'autistes a une reunion d'association : ils ont tous le meme visage usé, vidé, résigné et épuisé .

Et que font les CRA ????

ben par exemple celui de poitier , la chef de service est en ce moment en stage au canada ... car ils se sont ENFIN appercu qu'on etait complètement à la ramasse, et que d'autre pays avait des methodes qui donnent ENFIN des resultats.

du dressage ? peut etre ... mais si c'est le prix a payer pour permettre a un enfant d'avoir une vie normale, d'etre autonome et de travailler ... c'est toujours mieux que la france, ses centres psy, ses hopitaux de jours, et des gamins sous medicaments pour tenir tranquilles.


Portrait de magg3
Vote: 
5

Alors j'en déduis que vous travaillez en milieu institutionnel auprès d'autistes. La prise en charge proposée dans les structures.est catastrophique pour la majorité... il y a un réel problème en France... Dans les autres pays, les prises en charge comportementales sont institutionnalisées, il n'y a que chez nous qu'on en est encore à la psychanalyse : on observe l'enfant, on attend qu'il se passe quelque chose et on ne fait rien à part de l'occupationnel, des ateliers conte, pataugeoire !!!!! C'est honteux !!!!!


Portrait de magg3
Vote: 
5

Oui tout à fait !!!! Douste-Blasy a cédé à l'époque sous la pression du lobby des psychanalystes et le rapport de l'INSERM est parti aux oubliettes...


Portrait de magg3
Vote: 
5

Ah les méthodes comportementales c'est du dressage ??? Et que dire dans ce cas-là de la façon d'éduquer de tout parent ? Quand ils apprennent les bonnes manières à leur enfant, comment se tenir à table, comment parler aux autres, etc... ? Quand ils leur promettent un super jouet s'ils ont bien travaillé à l'école ? etc
Et bien c'est pareil avec les autistes, c'est juste un peu plus renforcé. Et les résultats sont là !!!!

Il y a du bon dans la psychanalyse ???? Elle a juste détruit de nombreuses familles, fait culpabiliser de nombreuses mères. L'autisme étant assimilé à un psychose, voilà comment des autistes adultes se retrouvent aujourd'hui en hôpital psychiatrique avec aucune autonomie et la camisole chimique assurée. Un vrai désastre !!!!!
Non il n'y a rien de bon dans la psychanalyse pour aider les autistes !!!!! La France a des décennies de retard, il est grand temps que cela change !!!!


Portrait de darkatis
Vote: 
1.75862

Des psychologues chef de service ont dit a ma femme pendant des années qu'elle était responsable de du comportement "dysarmonique" de mon fils, qu'elle avait du faire un inceste sans s'en rendre compte, en "fantasmant sur son zizi en changeant sa couche". L'horreur. Elle en a déprimé, elle en pleurait soir après soir ... sans comprendre comment elle avait pu faire ca sans s'en rendre compte;
Et puis un jour un autre médecin nous dit : votre fils est autiste de haut niveau, vous n'y etes pour rien, c'est tout sauf un pb PSYCHOLOGIQUE. et il nous dit "on vous pas pas parlé d'inceste de la mère par hasard ????"

Quand on voit ce film, on retrouve EXACTEMENT ce qu'on a vecu.
Et en france, on en est la.
C'est pas parcequ'on fait un procès que le problème sera réglé, les psy sont complètement à la ramasse en matière d'autisme, et on est la risée du reste du monde avec nos 25 ans de retard dans le domaine. voyez donc le canada, ou , plus pret, la belgique.

quand on appelle un gamin "lardon", et qu'on le laisse croupir "pour voir si un jour un truc se passe", on mérite pas le titre de "medecin" ... désolé.
un enfant autiste n'est pas une chose.


Portrait de Obbok
Vote: 
0

L'autisme est une maladie complexe qui doit faire l'objet d'un suivi rigoureux. La psychanalyse (à ne surtout pas confondre avec la psychiatrie ou encore la psychologie) n'a aucune utilité ou efficacité dans ce domaine. D'autant plus que n'importe qui peut se proclamer psychanalyste (il suffit simplement d'avoir subi soi-même une analyse !).


Portrait de est parti....
Vote: 
0

Cette méthode est fascinante, et je suis écœuré qu'en France, les pauvres parents (et enfants..) ne puissent y accéder sans vraiment ce battre contre le système (et les cons...). Comme si un enfant autiste n'était pas en soit, un problème suffisant.
Courage à tous en tout cas !!


Pages

Programme TV

FRANCE 2
Night and Day
20:55
(Film)
FRANCE 3
Les enquêtes de Vera
20:55
(Série/Feuilleton)
Des châteaux en Espagne
CANAL +
Ligue 1
20:45
(Sport)
Paris-SG/Nice
FRANCE 5
Les passages de Paris
20:50
(Documentaire)
M6
Zone interdite
21:00
(Magazine)
Mal logement : 4 millions de Français à la dérive
C8
Didier
21:00
(Film)
W9
Bones
20:55
(Série/Feuilleton)
Qui a tué ce cher Hank ?
TMC
Les mystères de l'amour
20:55
(Série/Feuilleton)
Dangers sur Love Island
NRJ12
S.O.S. ma famille a besoin d'aide
20:55
(Magazine)
6TER
Monstres et Cie
20:55
(Film)
CHERIE 25
Femmes de loi
20:55
(Série/Feuilleton)
Coeur de lion

Top 15 des membres du jour

1
dolphins - (63 commentaires)

2
Jarod26 - (51 commentaires)

3
PseudoIlluZion - (42 commentaires)

4
Milie01 - (37 commentaires)

5
Vannes56 - (34 commentaires)

6
Caramella - (34 commentaires)

7
thierry_70 - (31 commentaires)

8
Kaelya75 - (29 commentaires)

9
pistouille - (26 commentaires)

10
Patrick83 - (26 commentaires)

11
Celya30 - (24 commentaires)

12
Eclipse - (21 commentaires)

13
Steph38 - (19 commentaires)

14
PtiGlaçon - (19 commentaires)

15
Lilounette92 - (18 commentaires)


Haut de la page