18/01/2012 10:33

Un journaliste pakistanais travaillant pour la Voix de l'Amérique abbatu

Des hommes armés ont abattu mardi un journaliste pakistanais travaillant pour le service en langue pachto de la radio "Voice of America" alors qu'il était en prière dans une mosquée du nord-ouest du pays, a annoncé la police.

Mukarram Khan Aatif, 43 ans, correspondant depuis 2006 de Deewa radio, a été tué dans une mosquée proche de son domicile dans la ville de Shabqadar, dans la province de Khyber Pakhtunkh, à 30 km au nord de Peshawar.

"Les deux agresseurs sont arrivés sur une moto, ont fait feu sur Aatif à l'intérieur de la mosquée et ont pris la fuite. Il a été atteint à la tête", a précisé un membre de la police locale, Zahir Shah.

Un autre policier a confirmé les faits.

Aatif "a été transporté d'urgence dans un hôpital de Peshawar. L'imam qui conduisait la prière a aussi été touché", a indiqué le chef de la police du district Nisar Khan Marwat.

Rahim Jan, médecin au Lady Reading Hospital de Peshawar, a confirmé que le journaliste avait succombé à ses blessures.

L'assassinat a été revendiqué par les talibans lors d'un coup de téléphone.

Le journaliste a été tué "parce qu'il travaillait pour l'armée pakistanaise et les Etats-Unis", a assuré Ehsanullah Ehsan, un porte-parole des talibans.

"Nous lui avions dit à plusieurs reprises de ne pas travailler pour eux, mais il n'a pas obtempéré. De nombreux autres journalistes sont visés", a-t-il encore prévenu.

Depuis Washington, le directeur de "Voice of America", David Ensor, a indiqué dans un communiqué que "M. Aatif risquait sa vie tous les jours pour fournir des informations justes et équilibrées à ses auditeurs, et nous pleurons la perte de notre collègue".

"Voice of America" a également pressé les autorités pakistanaises "d'en faire plus pour assurer la protection des journalistes".

Selon l'organisation Reporters sans Frontières, le Pakistan a été en 2011 le pays le plus meurtrier pour les journalistes avec huit journalistes tués au cours de l'excercice de leur profession.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Kenliv
18/janvier/2012 - 10h48
jessica68 a écrit :
ils n'ont même plus le respect de leur lieu de prière s'est grave

Je doute également, qu'ils aient, le respect d'eux mêmes !

Les plus vus