14/01/2012 13:47

La mort du journaliste Gilles Jacquier: "Un crime d'Etat" pour son confrère


5

La mort de Gilles Jacquier en Syrie est "un crime d'Etat", a affirmé aujourd'hui un journaliste suisse qui était dans le même convoi que le grand reporter de France 2, ajoutant se poser "beaucoup de questions" sur les circonstances du drame.

"Je dirais même qu'il s'agit d'un crime d'Etat. Avec du recul, on se pose beaucoup de questions", a indiqué le journaliste Sid Ahmed Hammouche, témoignant de ce qu'il a vu dans les colonnes du quotidien suisse La Liberté pour lequel il travaille. M. Hammouche se trouvait dans le même convoi qui amenait mercredi à Homs (centre de la Syrie) plusieurs journalistes, dont le reporter de France 2.

Ce dernier a été tué lors de la chute d'un obus de mortier sur le groupe de reporters, lors d'un voyage encadré par les autorités syriennes. "Dès l'arrivée à l'hôtel, j'ai senti une bizarre atmosphère chez les militaires qui nous attendaient", raconte le journaliste suisse, qui a atterri la nuit dernière au Bourget dans l'avion qui ramenait la dépouille du journaliste français.

"Nous sommes partis vers Homs avec les militaires devant. Les journalistes étaient au milieu et derrière, à nouveau, l'escorte. A un grand rond-point, les militaires se sont arrêtés. Il y avait des gens qui ont invité les journalistes à sortir des voitures. Ils disaient subir le terrorisme et les obus ou tirs de roquette", poursuit-il. Lorsqu'un premier obus explose, "des gens crient de sortir des voitures et de nous diriger vers l'impact", se rappelle M. Hammouche.

A la deuxième explosion, "les militaires se retirent et nous laissent seuls" et "ils nous incitent à aller vers l'impact". Après une trentaine de minutes et quatre tirs, "les taxis et les ambulances évacuent les blessés" et "la circulation est rapidement rétablie", ce qui étonne le journaliste suisse, disant ressentir "quelque chose de malsain". C'est alors qu'il apprend par un autre journaliste que le reporter de France 2 a été tué. A l'hôpital de Homs, M. Hammouche s'étonne de voir la télévision d'Etat syrienne. Il les empêche de filmer le corps de Gilles Jacquier, car, selon lui, ils sont "là pour instrumentaliser la mort de Jacques".

Gilles Jacquier, grand reporter, est le premier journaliste occidental tué en Syrie depuis le début de la révolte populaire contre le régime du président Bachar al-Assad il y a dix mois.

Les autorités syriennes ont annoncé jeudi la création d'une commission d'enquête sur les circonstances de la mort du journaliste français, tandis que la justice française a ouvert hier une enquête sur la mort de Gilles Jacquier.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.

Portrait de Akapouldo

j'espère de tout cœur, que ce dictateur, finira au moins comme sadam ou l'autre fou de Lybie... le plus tôt serait le mieux!


Programme TV

TF1
Une famille formidable
20:55
(Série/Feuilleton)
FRANCE 2
Castle
20:55
(Série/Feuilleton)
L'espion qui venait du froid
FRANCE 3
Crime et châtiment
20:55
(Série documentaire)
L'affaire Manuela Gonzalez Cano
CANAL +
Jour polaire
21:00
(Série/Feuilleton)
FRANCE 5
Nicolas Le Floch
20:50
(Série/Feuilleton)
L'homme au ventre de plomb
M6
Renaud, en plein coeur
21:00
(Documentaire)
C8
Hugo Cabret
00:00
(Film)
W9
I, Robot
20:55
(Film)
NT1
Appels d'urgence
20:55
(Magazine)
Pompiers de Paris : les nouveaux héros de la capitale
NRJ12
Crimes
20:55
(Magazine)
Spéciale familles en quête de vérité
HD1
Dr House
20:55
(Série/Feuilleton)
Sacrifices
CHERIE 25
Parle avec elle
20:55
(Film)

Top 15 des membres du jour

1
Kaelya75 - (44 commentaires)

2
PtiGlaçon - (40 commentaires)

3
dolphins - (34 commentaires)

4
thierry_70 - (29 commentaires)

5
Soso87 - (28 commentaires)

6
pistouille - (26 commentaires)

7
Patrick83 - (26 commentaires)

8
Milie01 - (24 commentaires)

9
Celya30 - (24 commentaires)

10
Eclipse - (21 commentaires)

11
Caramella - (20 commentaires)

12
Forever - (19 commentaires)

13
DarkAngel - (19 commentaires)

14
Jarod26 - (18 commentaires)

15
Lilounette92 - (18 commentaires)


Haut de la page