03/01/2007 21:56

Les salariés de Libération sont pour le changement de statut

Les salariés de Libération ont approuvé mercredi (à 68% pour le collège des rédacteurs, à 60% pour le collège des administratifs, la moitié des fabricants pour le oui et l'autre moitié pour le non) lors d'un vote le changement de statut du journal, acceptant ainsi la perte d'une large partie de leur droit de veto mais ouvrant la voie à une recapitalisation du quotidien au bord de la faillite. Un premier vote des salariés, le 19 décembre, n'avait pas permis de dégager de majorité.

L'approbation par les salariés de ce changement de statut va entraîner:

- la transformation du quotidien en société anonyme, dotée d'un conseil de surveillance et d'un directoire.

- l'abandon par la SCPL (Société civile des personnels de Libération), qui représente les actionnaires-salariés, du droit de veto dont elle dispose actuellement sur les grandes décisions touchant au journal: augmentation du capital, filialisation, nomination du PDG...

Ce renoncement entre dans un plan de redressement global, qui prévoit une recapitalisation à hauteur de 15 millions d'euros, l'arrivée de Laurent Joffrin à la tête du journal -- effective depuis novembre -- et la suppression de 76 postes sur 276.

Pour tenter de rallier les plus sceptiques après le vote sans issue du 19 décembre, les actionnaires avaient proposé que le droit de veto sur le nom du directeur de la rédaction soit étendu à tous les salariés, et non plus réservé aux seuls rédacteurs. Ils se sont également engagés à ne pas filialiser le site internet du quotidien pendant au moins quatre ans.

Enfin, les salariés --qui perdront leur 18,4% du capital avec la recapitalisation-- auront la possibilité de revenir dans l'actionnariat du journal à partir de 2009, à hauteur de 0,5% par an pendant 5 ans, pour atteindre 2,5%.

Les salariés attendent désormais de connaître le nom de leurs nouveaux actionnaires dont l'identité ne devrait être dévoilée que jeudi.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de France 8
4/janvier/2007 - 04h44

On a pas fini
d'entendre parler de Libé...

Portrait de ninange
3/janvier/2007 - 23h35

oh mon dieu
Il est temps que Libé se modernise
Pour ce qui est strictement juridique; peut etre que les nouveaux statuts permettront une plus grande flexibilité dans la prise de décision tout en prenant en compte l'avis des salariés
Sinon si cela ne marche pas c'est la liquidation judiciaire et la ça fera vraiment tres mal

Portrait de frankystarr
3/janvier/2007 - 22h36

please
Halte à l'acharnement thérapeutique

Portrait de woki001
3/janvier/2007 - 22h06

C'est quoi le capital de Libé
pour recapitaliser à hauteur de 15 M€!!! Il est trop fort ce mec!! Un vrai Bernard Tapie!!!

Les plus vus