11/01/2012 18:51

Affaire Valérie Trierweiler: L'enquête classée sans suite

Le parquet de Paris a classé sans suite l'enquête portant sur d'éventuelles investigations policières conduites sur la compagne de François Hollande, la journaliste Valérie Trierweiler, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Mme Trierweiler "prend acte de la décision de classer sans suite" sa plainte et "même si des interrogations subsistent à l'issue des investigations menées, Valérie Trierweiler n'entend pas, en l'état, relancer la procédure judiciaire", selon un communiqué de son avocate Me Frédérique Giffard.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de marie2000
27/juin/2012 - 23h42 - depuis l'application mobile

malheureusement personne ne s 'interresse à elle c'est bien ça qui la gonfle...

Portrait de Kenliv
12/janvier/2012 - 11h58

affaire classée ! " des interrogations subsistent ?.............Manipulations ?mensonges ?

Portrait de laser
12/janvier/2012 - 07h08

Il était temps, ça frisait la paranoïa !

Portrait de Kikic83
12/janvier/2012 - 00h03

Classé sans suite, c'est «sans suite»...... on trouvera toujours matière à polémiquer....

Portrait de Mitsou68
11/janvier/2012 - 22h51

Ben voilà, elle s'est fait connaître.... qu'elle nous fiche la paix maintenant avec ses écoutes présumées....

Portrait de breizhald
11/janvier/2012 - 20h17
B612 a écrit :
Ah ben ça tombe bien que cette affaire soit classée parce qu'un gros dossier vient tout juste de tomber sur un truc louche à l'IGS, ça risque d'occuper le Parquet de Paris un petit moment. :p

C'est quand même étonnant que depuis 2007, cela ne soit pas sorti avant ... si cela est vrai car avec tout ce qui est balancé en ce moment sans preuve, seul les moins futés vont tout prendre pour fait réel ...
ah, la manipulation ... qu'est ce que l'on ferait pas sans elle !!!

Portrait de duels
11/janvier/2012 - 19h52


il faut acheter des lunettes !

Portrait de La-mire
La-mire (non vérifié)
11/janvier/2012 - 19h40

Passons à autre chose de beaucoup plus grave si les faits sont avérés..

Un scandale sans précédent ébranle la Préfecture de police de Paris. Selon une enquête menée par Le Monde, l'Inspection générale des services (IGS), la "police des polices", a sciemment truqué, en 2007, une procédure portant sur un éventuel trafic de titres de séjour au service des affaires réservées. Cela afin de nuire, à l'approche de l'élection présidentielle, à Yannick Blanc, alors directeur de la police générale, à son adjoint Bruno Triquenaux et à Christian Massard, un policier affecté à la sécurité de l'ex-ministre de l'intérieur Daniel Vaillant. Trois hommes jugés trop éloignés du pouvoir sarkozyste, et très proches du Parti socialiste pour deux d'entre eux. Le Monde

Les plus vus