26/03/2009 12:29

GB: la pub sur l'avortement bientôt autorisée à la TV

La diffusion de spots publicitaires sur l'avortement sera prochainement autorisée en Grande-Bretagne afin de lutter contre les grossesses précoces des adolescentes.

Est prévu également l'allègement des restrictions sur la publicité pour les préservatifs, pour permettre la diffusion de spots publicitaires en prime time, afin de toucher les jeunes plus efficacement.

"Le Comité des Pratiques Publicitaires Télévisées (BCAP) propose d'ajouter une règle pour autoriser les publicités sur les services de conseils aux femmes enceintes", notamment des associations ou des cliniques, qui devront en outre préciser de façon claire s'ils proposent ou pas la possibilité de se faire avorter, selon les nouvelles recommandations.

Ann Furedi, responsable des Services Britanniques de Conseil aux Femmes Enceintes (BPAS), a salué ces propositions. En effet, elle estime que ces publicités aideront les femmes à avoir accès à des informations vitales.

Mais les organisations contre l'avortement ont, quant à elles, protesté contre le projet. John Smeaton, directeur pour la Grande-Bretagne de la Société pour la Protection des Enfants à Naître (SPUC), a souligné que ces publicités "négligeront l'effet néfaste des avortements sur la santé des femmes" avant d'ajouter: "nous nous inquiétons aussi des propositions pour permettre les publicités à la télévision pour les préservatifs avant 21H00. Un tel changement ne servira qu'à sexualiser les jeunes, et la promiscuité sexuelle qui en résultera débouchera sur davantage d'avortements, plus de grossesses précoces et plus d'infections de maladies sexuelles."

Le comité doit clore ses consultations en juin prochain et les nouvelles régulations devraient entrer en vigueur en 2010.

Pour le moment, les publicités pour les préservatifs peuvent être diffusées uniquement après 21H00 sur la plupart des chaînes de télévision, et après 19H00 sur Channel Four.

La Grande-Bretagne a le taux de grossesses précoces le plus élevé en Europe avec 42 grossesses pour 1.000 personnes en dessous de 18 ans.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de callietorres
27/mars/2009 - 12h13

parce que pour toi, les magazines et les films X c'est de l'éducation sexuelle ?
Désolée mais si à 16 ans, on ne sait pas que faire l'amour sans protection c'est s'exposer à une grossesse, c'est grave. Accuser sans arrêt les parents, l'école, la société, ça va cinq minutes. Il faudrait encore que les ados écoutent ce qu'on leur dit et j'en parle en connaissance de cause, c'est pas gagné !

Portrait de callietorres
27/mars/2009 - 12h10

mouais...c'est quand même triste d'en arriver là. Dans les pays comme l'angleterre, le taux d'avortement devrait être de 2 à 3% étant donné les nombreuses méthodes de contraception dont nous disposons à l'heure actuelle. Pareil pour le taux de grossesse indésirable.

Portrait de tattounette
27/mars/2009 - 09h19

le mot pub me gène

mais si c'est placé sous le signe de la prévention alors oui c'est bien!!

Portrait de Frog in NYC
26/mars/2009 - 17h29

Plus de prevention serait quand meme mieux que de la pub pour l'avortement.
Je suis pour le droit a l'avortement, mais cette pratique n'est pas anodine et doit rester un ultime recours.

Les plus vus