06/01/2012 10:31

Des hackers divulguent les coordonnées de 6.000 cartes bancaires israéliennes

Les coordonnées de 6.050 cartes de crédit supplémentaires appartenant à des Israéliens ont été divulguées sur internet par des hackers qui affirment être saoudiens, a indiqué vendredi la radio militaire israélienne en citant les organismes de crédit touchés.

Lundi ce même pirate avait déjà révélé les codes d'accès de 14.000 autres cartes de crédit d'Israéliens en proclamant être en mesure de publier les coordonnées de 400.000 cartes de crédit.

Ces données bancaires ont commencé à être publiées dans un communiqué diffusé sur un site israélien dédié au sport.

Les trois organismes de crédits visés ont indiqué avoir bloqué l'utilisation des cartes de crédit dont les coordonnées ont été divulguées, pour les achats par internet ou par téléphone tout en précisant que les clients lésés seraient intégralement indemnisés.

Dans un communiqué publié sur internet, les auteurs de cette cyber-attaque avaient affirmé lundi être membres d'un "groupe de hackers" saoudiens.

"Salut, c'est 0xOmar du groupe-xp, le plus grand groupe de hackers wahhabites (interprétation rigoriste de l'islam) d'Arabie saoudite", avait-ils écrit. "Nous sommes des hackers saoudiens anonymes. Nous avons décidé de publier la première partie de nos données concernant Israël", avaient-ils ajouté.

Un haut responsable du ministère de la Justice, Yoram Hacohen a affirmé à la radio ne pas "être inquiet pour ce qui est des cartes de crédit, en revanche ce qui m'alarme c'est le fait que des informations concernant des personnes ont également été révélées telles que des adresses électroniques, des mots de passe, des numéros de cartes d'identité".

Ce responsable a reconnu qu'il serait "difficile de localiser les hackers à l'origine de ces attaques s'ils prennent les bonnes précautions". Il a également évoqué la possibilité qu'Israël s'adresse à Interpol.

Le ministre des Sciences, Daniel Herschkowitz a pour sa part tenté de rassurer à la radio publique en affirmant qu'Israël "dispose de capacités parmi les meilleures au monde pour faire face à des cyber-attaques".

En novembre, un groupe de pirates informatiques surnommé "Anonymous" avait affirmé avoir lancé des cyber-attaques et paralysé pendant plusieurs heures les sites internet publics de l'armée israélienne, des services de renseignements (Mossad) et de ceux de la Sécurité intérieure (Shin Beth).

Ces hackers avaient indiqué qu'ils avaient pris cette initiative en guise de réplique à l'arraisonnement par Israël de deux bateaux pro-palestiniens qui tentaient de forcer le blocus de la bande de Gaza.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de joude
6/janvier/2012 - 17h30

Petite erreur: non pas 5000 mais 18000!
Petite info à traiter par JMM: enderlain et France tv ont ete déboutes en cassation contre Karsenty

Les plus vus