29/12/2011 16:25

Publics ou privés, les théâtres n'échappent pas à la crise


3.5

Par Dominique SIMON

Les théâtres publics font salles combles mais subissent la stagnation des subventions; les privés connaissent une saison difficile avec une fréquentation à la baisse : la crise frappe différemment les salles de spectacles mais leurs directeurs manifestent tous la même inquiétude.

"On avoisine presque les 100% de taux de remplissage sur tous les spectacles depuis la rentrée et un chiffre record d'abonnés", se félicite Pierre-Yves Lenoir, administrateur de l'Odéon-Théâtre de l'Europe à Paris, un théâtre national.

"2010-2011 est la meilleure saison historique depuis 1968", renchérit Emmanuel Demarcy-Mota, directeur du Théâtre de la Ville à Paris, subventionné par la mairie.

Le Festival d'automne à Paris, présenté dans 30 théâtres parisiens et de banlieue, a connu un taux de remplissage de 89%, selon ses organisateurs.

Mais les subventions stagnent face à des frais fixes qui augmentent, assure M. Lenoir, selon qui ce coup de ciseau a fait baisser de 34% en 5 ans les moyens de production de l'Odéon.

Certains innovent, comme les Bouffes du Nord, qui ont tenté pour la première fois la voie du mécénat. Le principe: un traitement VIP pour les spectateurs qui donnent 3.000 euros (dont 1.000 euros déductibles des impôts) pour financer un opéra.

Le théâtre privé, lui, tire davantage la langue avec un début de saison mitigé, suivant une année 2010 difficile.

"Là, on serait plutôt dans l'inquiétude", confie Marie-France Mignal, présidente de l'Association pour le soutien du théâtre privé (ASTP).

Le modèle économique du théâtre privé est, il est vrai, plus fragile et, pour être rentable, une pièce doit être jouée très longtemps. Pas de chance pour le Théâtre Hébertot par exemple, qui a dû faire tomber le rideau sur "Youri", malgré la présence de Jean-Paul Rouve. Idem au Théâtre de l'Oeuvre, qui a arrêté "Entre deux Ils".

"Avignonisation"

La crise est montrée du doigt: le spectateur du privé doit aussi payer le vestiaire, donner un pourboire à l'ouvreuse et ne peut pas bénéficier des abonnements proposés dans les théâtres publics. Le prix moyen d'un billet est d'environ 31 euros dans le privé et autour de 14 à 18 euros avec un abonnement dans les théâtres publics.

Le beau temps du début d'automne est aussi invoqué, tout comme les grèves des transports, sans oublier "le discours des médias négatif à notre égard et le pouvoir de l'audiovisuel pour dissuader les gens de sortir", recense Marie-France Mignal.

Illustration de ce sentiment d'ostracisme : les théâtres privés ont décidé de boycotter la cérémonie des Molières, accusée notamment de faire la part trop belle au public.

L'ASTP dénonce aussi "l'avignonisation" des théâtres: la prolifération des petites salles qui "ne respectent rien", ni les mesures de sécurité, ni les pratiques tarifaires, et utilisent le besoin des acteurs de travailler pour les exploiter.

"Pour nous, c'est un fléau. Le théâtre tue le théâtre. Nous avons alerté les pouvoirs publics et rien ne se passe", dénonce Mme Mignal.

A Paris, une cinquantaine de théâtres privés bénéficient quand même d'un petit coup de pouce de la mairie, mais cette aide a baissé de 664.000 euros en deux ans pour atteindre 2,9 millions d'euros, selon l'ASTP. A ceci s'ajoute une subvention de l'Etat de 3,5 millions d'euros, stable.

Pour parer les mauvais coups, les théâtres privés parisiens ont créé un mécanisme de régulation: ils versent une quote-part de leurs revenus à l'ASTP (6,8 millions d'euros en 2010), qui utilise ces fonds pour fournir des avances ou amortir les déficits. "Ainsi, les succès aident les échecs", explique Antoine Masure, délégué général de l'ASTP.  

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.

Portrait de jphpat
Vote: 
3.01163

marre d'entendre parler sans cesse de la crise !!


Portrait de quinqua
Vote: 
3.5

Les places de théâtre sont chères dans le privé, mais il est rare de payer le prix affiché à la caisse. Avec les sites tels que billetreduc, ticketac etc... on peut avoir des réductions substancielles. C'est un peu comme pour les voitures neuves : peu de gens paient le prix affiché en vitrine.
Les "grandes" pièces de théâtre avec des têtes d'affiche bénéficient souvent d'une promotion musclée à la TV : on retrouve les mêmes acteurs sur tous les plateaux de TV.
Pour les compagnies plus modestes, il y a internet maintenant, qui permet de montrer éventuellement une bande annonce : le spectateur peut se faire une idée avant de choisir un spectacle. Après, comme toujours, c'est le public qui décide du destin d'une oeuvre.


Portrait de quinqua
Vote: 
3.5

J'entends bien mais ça n'a pas grand chose à voir : une diffusion à la télévision engendre des recette publicitaires : on ne parle plus du tout du même type de spectacle.
Dans un petit théâtre de 100 places (à Paris ou en région, peu importe) un comédien gagne, le plus souvent 100 € par représentation (parfois "brut", parfois "net") et il jouera bien souvent 3 ou 4 jours par semaine, en alternance avec une autre pièce. Faites le calcul : ramené à un salaire mensuel, il n'y a pas de quoi se déclarer à l'ISF, justement.
... Et je ne parle pas des compagnies qui rémunèrent leurs comédiens uniquement sur recettes !)


Portrait de quinqua
Vote: 
3.5

Très bien vu comme analyse. C'est pourquoi je ne peux que vous recommander d'aller voir jusqu'à samedi "Chantons dans le Placard" au Théâtre des Variétés à 21h30 !!!! :)


Programme TV

TF1
Danse avec les stars
20:55
(Divertissement)
FRANCE 2
Téléthon
20:50
(Gala)
La grande fête
CANAL +
Le convoi
21:00
(Film)
FRANCE 5
Échappées belles
20:50
(Magazine)
Escapades en Flandres
M6
NCIS : Los Angeles
21:00
(Série/Feuilleton)
Anges et démons
C8
Nelson
21:00
(Théâtre)
W9
Les Simpson
20:55
(Série/Feuilleton)
C'est moi qui l'ai fait !
TMC
The Flash
20:55
(Série/Feuilleton)
Le flambeau humain
NT1
Chroniques criminelles
20:55
(Magazine)
NRJ12
Diane, femme flic
20:55
(Série/Feuilleton)
Bourreau de travail
HD1
Unforgettable
20:55
(Série/Feuilleton)
Prise au piège
6TER
Fais pas ci, fais pas ça
20:55
(Série/Feuilleton)
Pas d'inquiétude

Top 15 des membres du jour

1
PtiGlaçon - (68 commentaires)

2
Jarod26 - (66 commentaires)

3
Caramella - (51 commentaires)

4
thierry_70 - (48 commentaires)

5
Kaelya75 - (45 commentaires)

6
dolphins - (37 commentaires)

7
Patrick83 - (34 commentaires)

8
DarkAngel - (34 commentaires)

9
Soso87 - (28 commentaires)

10
pistouille - (26 commentaires)

11
Celya30 - (24 commentaires)

12
Eclipse - (21 commentaires)

13
Koro - (19 commentaires)

14
Forever - (19 commentaires)

15
Lilounette92 - (18 commentaires)


Haut de la page