21/12/2011 17:21

Inde : une touche d'alerte sur smartphones pour les femmes agressées

Une fondation indienne a lancé mercredi à New Delhi une application pour smartphones permettant aux femmes de prévenir des proches ou la police en cas d'agression sexuelle, un phénomène en hausse dans le pays.

Créée par une fondation caritative, Whypoll, l'application "Fight Back" (rendre les coups) envoie un SOS par message texte, courrier électronique et Facebook, et géolocalise son émetteur.

Les utilisatrices peuvent inclure le numéro de la police dans la liste des destinataires du SOS, mais selon le fondateur de Whypoll, Hindol Sengupta, l'application est surtout destinée à la famille et aux amis.

"Les Indiens dépendent bien plus de leurs proches parce qu'ils ne font pas confiance au système pour les aider", a-t-il expliqué.

Des officiers ont indiqué ignorer l'existence de cette application disponible sur les smartphones Nokia, Samsung, HTC et BlackBerry.

Les grandes villes indiennes enregistrent une hausse inquiétante du nombre d'agressions sexuelles et une insécurité croissante en particulier à New Delhi.

Selon une étude menée en 2010 par la municipalité de Delhi, les Nations unies et le groupe défense des droits de la Femme Jagori ("Femmes réveillez-vous" en hindi), 85% des femmes craignent d'être harcelées et 45% évitent de sortir seules à la nuit tombée.

Selon des chiffres de la police, la capitale fédérale figure désormais en tête des villes les moins sûres du pays, avec 489 affaires de viols en 2010, contre 459 en 2009.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de waffen
21/décembre/2011 - 23h03

apres l effet kiss cool l effet dsk