14/12/2011 16:53

Conrad Murray est mal traité en prison selon son ancien avocat

Selon Michael Flanagan, l'ancien avocat de Conrad Murray, le médecin de Michael Jackson, serait mal traité en prison. C'est ce que rapporte le site Internet de "7sur7".

"La manière dont Conrad est traité par les shérifs est complètement incroyable. Je n'ai jamais ça avant dans un cas d'homicide involontaire". 

Rappelons que Conrad Murray a été condamné à quatre ans de prison après avoir été reconnu coupable de l'homicide involontaire de Michael Jackson. Le médecin a décidé de faire appel. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de 2000watts
15/décembre/2011 - 01h08


Apprenez à lire. Je répondais à un message précédent.

Portrait de Barbichounet
14/décembre/2011 - 20h43

Il a "joué "il a perdu!
C est un médecin qui en France aurait sûrement prête le serment d hypocrite plutôt qu'Hippocrate;on ne va pas le plaindre( même si je n étais pas fan de Jackson)!

Portrait de 2000watts
14/décembre/2011 - 18h45


Encore un qui n'a pas suivi une seconde du procès... Quand on accepte de répondre aux demandes farfelues d'un patient, on se doit de prendre toutes les précautions nécessaires. Là, c'est comme si un docteur avait, dans une cave crados, opéré à coeur ouvert son patient à l'aide d'un simple couteau de cuisine puis qu'il était monté à l'étage pour passer un bon moment avec des putes avant de refermer les plaies de son patient... Pas de bol, entre temps ce dernier est mort. Ouah, quelle suprise ! Quel bouc émissaire ce docteur !
Injecter des doses mortelles d'anesthésiant au domicile d'un patient, sans la moindre formation ni équipement médical appropriés et l'abandonner dans un état de totale vulnérabilité pendant des heures afin d'appeler plusieurs p'tites copines au téléphone, c'est exactement la même chose... Michael Jackson avait embauché Murray pour que ce dernier le surveille "dormir" à chaque seconde de son anesthésie. Murray ne l'a pas fait (pire, dès l'instant où il l'a découvert son patient mort, il a tout fait pour sauver sa peau de docteur en mentant aux sauveteurs, aux médecins, à la police, à la famille...). Quand on n'a rien à se reprocher, on ment à tout le monde, on essaye de subtiliser des preuves compromettantes (comme le procès l'a prouvé), c'est bien connu...

Les plus vus