14/12/2011 10:25

Ukraine: fin des poursuites contre l'ex-président Koutchma après le meurtre d'un journaliste

Un tribunal de Kiev a annulé mercredi les poursuites engagées par le parquet ukrainien contre l'ex-président Léonid Koutchma pour son rôle présumé dans le meurtre retentissant du journaliste d'investigation Guéorgui Gongadzé en 2000, selon l'agence Interfax-Ukraine.

Le tribunal Petcherski de Kiev a jugé illégales les poursuites engagées en mars 2011 contre M. Koutchma pour abus de pouvoir.

Des enregistrements sonores réalisés secrètement par un garde-du-corps de M. Koutchma alors qu'il était président l'implique depuis longtemps dans cette affaire.

Le parquet avait finalement joint ces bandes au dossier cette année, permettant des poursuites contre l'ex-chef de l'Etat. Mais en octobre, la Cour constitutionnelle ukrainienne a finalement exclu les enregistrements, estimant qu'ils avaient été réalisés illégalement et ne pouvaient donc être retenus comme preuves.

Un ancien général de la police, Olexi Poukatch, est jugé à huis-clos depuis le printemps pour avoir étranglé en 2000 le journaliste Guéorgui Gongadzé. Il a reconnu les faits et en août a cité le nom du M. Koutchma parmi les commanditaires du meurtre, selon l'avocate de la veuve de la victime.

La mort de Guéorgui Gongadzé avait provoqué un scandale sans précédent dans cette ancienne république soviétique, créant les prémices de la Révolution orange de 2004.

Fondateur du journal en ligne Ukraïnska Pravda, le journaliste de 31 ans avait disparu le 16 septembre 2000 à Kiev. Son corps décapité avait été découvert peu après dans une forêt à une centaine de kilomètres de Kiev.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus