11/12/2011 14:17

Frédéric Mitterrand pessimiste quant à l'avenir de France Soir

Frédéric Mitterrand s'est montré pessimiste dimanche quant à l'avenir de l'édition papier de France Soir, en raison de son tirage "fragile", et a jugé complique de demander au directeur général du journal, Alexander Pougachev, de "remettre la main au pot".

"C'est compliqué de demander à M. Pougachev, qui a déjà mis 70 millions d'euros dans France Soir, de remettre la main au pot", a déclaré Frédéric Mitterrand, interrogé sur Canal+. "Ce n'est pas avec un tirage aussi fragile que France Soir va s'en sortir", a ajouté le ministre, rappelant que "depuis 20 ans, France Soir" était "dans une crise permanente".

La solution, selon le ministre, est d'accompagner "les journalistes le mieux possible, le plus attentivement possible, pour essayer de leur trouver des emplois qui leur permettront de recommencer".

France Soir est sous protection de la justice (clause de sauvegarde) et M. Pougachev a annoncé l'arrêt de l'édition papier pour le 15 décembre. A compter de cette date, France Soir ne serait plus qu'un site internet d'information gratuite, avec au passage la suppression de 89 emplois sur 127.

Le quotidien, qui s'écoule à environ 30.000 exemplaires, devrait enregistrer une perte de 18 millions d'euros à la fin de l'année, selon les syndicats.

Lors de la reprise du quotidien en 2009, M. Pougachev tablait sur 100.000 exemplaires par jour en 2011, puis 140.000 en 2012.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus