18/02/2009 11:51

Les chaînes s'engagent à promouvoir une bonne alimentation

Publicitaires et professionnels de l'audiovisuel ont signé mercredi une charte pour promouvoir une bonne nutrition, face à l'épidémie d'obésité, mais sans limiter les publicités alimentaires destinées aux jeunes.

La charte signée en présence des ministres de la Santé et de la Culture et du président du Conseil supérieur de l'audiviosuel (CSA) est l'aboutissement de plusieurs mois de concertations qualifiées de "difficiles" par la ministre de la Santé Roselyne Bachelot.

Les professionnels de secteur s'engagent notamment à "financer, produire et diffuser des programmes valorisant les bons comportements en matière de nutrition et d'activité physique".

Ce qui "va représenter un volume total annuel compris entre 340 et 470 heures", a précisé la ministre de la Culture Christine Albanel. En revanche le texte n'apporte pas de limitations aux publicités, dans les programmes jeunesse, pour les produits alimentaires pouvant favoriser l'obésité, comme l'avait initialement souhaité Mme Bachelot.

Les annonceurs s'engagent simplement à renforcer la démarche "qualité" de la publicité en direction des enfants. "Nous serons extrêmement attentifs au respect de ces engagements", a souligné Mme Bachelot.

Mme Albanel s'est félicitée que le gouvernement ait choisi "l'incitation" et "la pédagogie", plutôt que l'interdiction de la publicité qui aurait eu, selon elle, "des conséquences considérables pour l'ensemble des chaînes, des productions et pour le secteur de l'animation".

Elle a salué une "démarche exemplaire de la part d'un secteur en situation de crise, qui connaît de grandes difficultés", remerciant par ailleurs la ministre de la Santé d'avoir résisté aux "pressions" et aux "attentes fortes" de la part de parlementaires favorables à l'interdiction de la publicité.

Ailleurs sur le web

Rafraichir

Vos réactions

Portrait de Volques
18/février/2009 - 18h58

Les bien-pensants ont du temps à perdre:roll: ils feraient mieux de promouvoir des produits sains au corps dépourvus de pesticides, de mercure, etc.. j'en passe et des meilleures !:evil:

Portrait de KOYS
18/février/2009 - 17h54

Les professionnels de secteur s'engagent notamment à "financer, produire et diffuser des programmes valorisant les bons comportements en matière de nutrition et d'activité physique"

Moralité c'est le consommateur final qui paiera au finale !
Une fois de plus ras le bol des conseils pour débiles !

Portrait de Titecaline
18/février/2009 - 16h03

:shock: :roll: :roll: :roll: et apprendre à faire la cuisine sans compter sur les femmes, pas mal aussi non ? :mrgreen:

Allez lance toi, la brandade, c'est pas si dur ;)

Portrait de mat37
18/février/2009 - 15h14

et bio

Portrait de Espace Glossup
18/février/2009 - 14h59

Avec les OGM? Pas certain...

Portrait de mat37
18/février/2009 - 14h54

En devenant vegetarien, il y aura moins de probleme.

Portrait de Espace Glossup
18/février/2009 - 14h12

Le message que les chaînes devraient passer : "N'achetez pas grand chose des réclames que nous vous passons". Ca va être dur...mais ils trouveront un moyen politiquement et financièrement correct de jouer les donneurs de leçons, je ne m'inquiète pas pour eux.

Portrait de renarddessables
18/février/2009 - 13h18

ok alorssi on est logique, il faut arrêter les pubs pour les produits a l'attention des jeunes genre soda, barres chocolatés... !
c'est pas pour demain :-)

Portrait de besatanas
18/février/2009 - 12h07

Franchement, hormis se donner bonne conscience, ca sert à rien, l'industrie alimentaire n'a qu'un seul but, nous faire bouffer leurs trucs pour qu'ils se fassent du fric.. point barre.. Par contre si il utilisaient ces énormes budget publicitaires pour payer un peu plus les producteurs locaux et pour faire diminuer les prix des produits sains en diminuant leurs marges, alors là oui j'y croirais..

Portrait de olivier200
18/février/2009 - 12h03

ah hypocrisie quand tu nous tiens ,oui il faut interdire la publicité dans les programmes jeunesses pour les cochonneries alimentaires mais le probleme c est que le lobby de l agroalimentaire est trops forte et que nos politiques (comme d habitude) ne pensent pas a l interet generale mais a l interet de certains (enfin a leurs porte monnaies) je n comprends pas pourquoi les politiques sont ils aussi influencable ? pourquoi ne se preoccupent ils pas plutot de leurs peuples plutot que de l interet de riches nantis ?