06/12/2011 09:41

Rue du Commerce obtient un million d'euros en justice

Le tribunal de grande instance de Nanterre a condamné l'entité de perception de la rémunération pour copie privée à payer un million d'euros au site d'e-commerce Rue du Commerce, coupable de ne pas agir en faveur d'une harmonisation européenne sur le prélèvement des copies.

L'assignation du site d'e-commerce se fondait sur l'existence en France d'un marché parallèle constitué par des cybercommerçants étrangers qui distribuent des supports d'enregistrement via des sites internet sans acquitter la rémunération pour copie privée. Or, la législation soumet depuis 1985 les supports numériques destinés à des "enregistrements maison" (CD, DVD, clés USB, disques durs externes, cartes mémoire, lecteurs MP3, téléphones portables multimédia) à un prélèvement destiné à compenser l'absence de droits d'auteur. Ce prélèvement, dont le taux varie selon les supports, a rapporté 189 millions d'euros en 2010, dont 25% ont été affectés au soutien à des manifestations artistiques et 75% attribués aux auteurs, éditeurs, artistes et producteurs.

Dans son jugement, le tribunal reconnaît que Rue du commerce est victime "d'une atteinte à l'image" et d'"une perte de clientèle sur le marché", "résultant nécessairement des prix plus bas pratiqués par les cybercommerçants étrangers sur des produits équivalents" et qui se traduit par une perte du chiffre d'affaires de 2004 à 2011.

Le tribunal estime qu'en leur qualité de membre de la commission chargée de déterminer le montant des taux, Copie France, ne met pas en oeuvre les moyens nécessaires pour une harmonisation européenne, commettant ainsi une "négligence fautive".

"Cette décision est très importante et j'espère qu'elle inspirera les autres commerçants à poursuivre Copie France en justice pour les forcer à revoir à la baisse ces taux qui font subir aux entreprises françaises une concurrence déloyale", a déclaré lundi l'un des co-fondateurs de Rue du Commerce, Patrick Jacquemin.

Fin novembre, l'Assemblée nationale avait modifié la législation sur la copie privée d'oeuvres, en dispensant les entreprises acquérant des supports numériques de payer ce prélèvement. Toutefois, ce projet de loi, qui doit encore être voté par le Sénat, valide pour un an les actuels taux de prélèvements, qui avaient été annulés par le Conseil d'Etat à compter du 22 décembre prochain. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Programme TV

TF1
Expendables 3
21:00
(Film)
FRANCE 3
Agatha Raisin
20:55
(Série/Feuilleton)
Une recette qui tue
CANAL +
Intérieur sport
20:55
(Magazine)
À huis clos
FRANCE 5
Les 100 lieux qu'il faut voir
20:50
(Série documentaire)
Le Périgord tricolore - Les merveilles de la Dordogne, les couleurs cachées du Périgord
M6
Capital
21:00
(Magazine)
Exotisme et tradition : quand les cuisines du monde rapportent gros
C8
La dilettante
21:00
(Film)
TMC
Mon meilleur ami
21:00
(Film)
NRJ12
S.O.S. ma famille a besoin d'aide
20:55
(Magazine)
HD1
À bout portant
21:00
(Film)
CHERIE 25
Femmes de loi
20:55
(Série/Feuilleton)
Immunité