30/11/2011 15:09

Le procès d'Alain de Pouzilhac se tiendra bien en mai à Nanterre

La Cour de cassation a rejeté la requête en dépaysement déposée par l'ancien PDG d'Havas, Alain de Pouzilhac, ouvrant ainsi la voie à la reprise de son procès au mois de mai devant le tribunal correctionnel de Nanterre, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.Cette requête a été rejetée le 21 novembre, a-t-on précisé de même source.

L'avocat d'Alain de Pouzilhac, Me Olivier Metzner, a déclaré qu'il "tirera toutes les conséquences" de ce rejet "devant la juridiction saisie", en soulevant notamment "une irrégularité de l'enquête disciplinaire".Cette requête en dépaysement était motivée, selon le conseil, par "la proximité évidente" entre le procureur de Nanterre Philippe Courroye et l'un des plaignants, Vincent Bolloré, actuel président du conseil d'administration d'Havas, mais également par "le climat perturbé au tribunal de grande instance de Nanterre".

Le 26 octobre, le tribunal correctionnel de Nanterre avait renvoyé le procès d'Alain de Pouzilhac, dans l'attente de l'examen de sa demande de dépaysement.

Le tribunal avait prévu trois jours d'audience, les 23, 24 et 25 mai.L'ancien PDG d'Havas et actuel président de l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF) est cité devant le tribunal à l'issue d'une enquête préliminaire pour abus de biens sociaux. Il est soupçonné d'avoir profité de son poste pour verser à un collaborateur une compensation de 300.000 euros.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus