29/11/2011 18:05

Grande-Bretagne: James Murdoch reconduit à la direction de BSkyB mais l'opposition monte

James Murdoch, héritier de l'empire médiatique Murdoch, a été réélu mardi au conseil d'administration du bouquet satellitaire britannique BSkyB, mais s'est heurté à la défiance d'une importante minorité d'actionnaires.

Les actionnaires, réunis à Londres à l'occasion de l'assemblée générale annuelle du groupe, ont voté à 81,24% en faveur de sa reconduction et à 18,76% contre, selon des chiffres provisoires.

Certains d'entre eux s'étaient publiquement prononcés contre son maintien, échaudés par la tempête politico-médiatique autour des écoutes téléphoniques pratiquées par le News of the World, l'un des tabloïds des Murdoch, qui a définitivement fermé en juillet.

Le fonds Standard Life Investment a notamment expliqué voter contre la reconduction de M. Murdoch à son poste, "dans l'intérêt de l'entreprise".

Le vice-président du conseil de BSkyB a en revanche pris la défense de M. Murdoch, saluant son "très bon" travail et affirmant n'avoir rien observé "qui remette en question son honnêteté".

Le sujet des écoutes est toujours brûlant en Grande-Bretagne, où une commission d'enquête sur ce scandale auditionne quotidiennement depuis plus d'une semaine des stars et victimes de faits divers - comme l'auteur d'Harry Potter, J.K Rowling ou l'acteur Hugh Grant - qui dénoncent avec véhémence les pratiques de la presse à scandales.

La reconduction de M. Murdoch faisait peu de doute, le groupe News Corp de son père possèdant 39% de BSkyB, mais le niveau des votes contre lui est sans équivalent dans l'histoire du groupe.

Le scandale des écoutes au Royaume-Uni avait contraint cet été News Corp à abandonner un projet de rachat total de BSkyB qui lui aurait permis d'engranger la totalité de ses confortables bénéfices.

James Murdoch a démissionné la semaine dernière de ses fonctions de directeur de plusieurs journaux britanniques, dont The Sun et The Times, mais il est resté président de BSkyB et de News International, la filiale britannique de News Corp.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus