25/11/2011 06:51

Bizutage à Dauphine: Quatre mises en examen pour violences volontaires

Quatre membres d'une association étudiante ont été mis en examen jeudi pour violences volontaires en réunion avec arme dans le cadre de l'enquête sur un bizutage dont a été victime fin octobre un étudiant de l'université de Paris-Dauphine, a-t-on appris de source judiciaire. Ces personnes ont été mises en examen pour "violences volontaires en réunion avec arme ayant entraîné une ITT (incapacité totale de travail) de moins de 8 jours" et le parquet de Paris a requis leur placement sous contrôle judiciaire, a-t-on précisé. Un étudiant en première année de licence de Dauphine a été agressé lors d'une réunion de recrutement de l'association "Japad", au cours de laquelle "un des membres, sous l'emprise de l'alcool, à l'aide d'un instrument qui semble être une capsule de bouteille, lui a gravé sur le dos les lettres 'Japad'", selon le président de l'Université Laurent Batsch.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de TheJérémiX
25/novembre/2011 - 18h26

Excusez moi, mais je réponds à tous ceux qui disent que le but initiale est de s’amuser ... ça vous fait rire ces conneries ?! HAHA, je me pisse dessus.

Pathétique.

Portrait de Karla_94
25/novembre/2011 - 12h32

J'espère que ces pauvres nazes vont prendre le maximum, cela fera peut-être réfléchir les autres étudiants.
Cela fait peur de penser qu'ils pourraient devenir cadres ou dirigeants...

Portrait de Zorg54
25/novembre/2011 - 09h30

Le problème c'est que dans certain cas les bizu non présent a ces journées s'en prennent toute l’année, donc ils préfèrent subir ça 1 seule journée

Portrait de laser
25/novembre/2011 - 07h17

Quand on voit cet étalement de connerie, on s’aperçoit malheureusement que l'homme n'est pas prêt pour vivre en paix !!

Portrait de Catrach
25/novembre/2011 - 00h21

Ce serait peut-être bien que les bizuts refusent tous en bloc ? Histoire de montrer qu'ils ne sont pas des moutons prêts à tout pour être acceptés dans une communauté...

Portrait de Marc17
24/novembre/2011 - 23h32

Qu'on leur fasse subir la même chose.

Portrait de Nicolas62
24/novembre/2011 - 23h08

Tant mieux, et qu'ils écopent d'une lourde peine, ça en fera réfléchir plus d'un! Ce ne sont que des rites moyenâgeux qui font penser à des sectes. Ces personnes sont irresponsables et bouleversent des vies (on se souvient qu'il y a eu des morts, des viols, ...).

Portrait de LCB
24/novembre/2011 - 21h44
B612 a écrit :
Bien fait. :) Et maintenant ils risquent six mois d'emprisonnement et 7500 euros d'amende (davantage si la victime est reconnue vulnérable : circonstances aggravantes). Ils vont sans doute prendre moins, mais c'est bien de montrer qu'on applique la loi.

Ben vi .. quand des vendeurs de quelques misérables " barrettes " de shit risquent bien plus que ça ...... c'est super logique ! ^^

Je bosse et je participe d'une certaine façon au financement de l'enseignement en France, et je refuse que mon pognon parte dans les bouquins de ces branleurs.
J' aimerais qu' ils soient bannis. Qu'ils soient expulsés de l'enseignement français.

Ces p'tits cons vont même pas voir les barreaux .. ou si peu. Mais ils vont revenir fiers ... et avoir le droit de se rasseoir aux mêmes endroits qui leur ont permis d'accomplir ces saloperies ..
naaaaaaaaan ....... ya pas moyen !
faut les dégager du système scolaire .. ça leur donnera une bonne leçon.

Portrait de LCB
24/novembre/2011 - 21h07

Des branleurs pareils devraient tout simplement ne plus avoir l'accès à l'enseignement. Point
La justice ne fera rien de toute façon .. ppff on le sait déjà.

Portrait de Ninie la Chipie
24/novembre/2011 - 20h30

Sont mabouls...

Les plus vus