29/01/2009 11:55

Audiovisuel public: Radio France et France Télé perturbés

L'audiovisuel public (Radio France et France Télévisions) était fortement perturbé jeudi en milieu de journée, en raison d'un appel à la grève de l'intersyndicale, dans le cadre de la journée d'action interprofessionnelle lancée par huit confédérations syndicales.

A Radio France, les stations France Inter, France Info et France Culture n'ont pas pu diffuser leurs programmes habituels. L'antenne du Mouv' a été perturbée à partir de 10H00 tandis que celle de France Musique était normale, a indiqué la direction de Radio France.

Le taux de grévistes était estimé à 30,13% à la mi-journée, a-t-elle ajouté.

A la télévision, les journaux de la mi-journée de France 2 et France 3 devraient être perturbés par la grève, a-t-on indiqué à France Télévisions, qui ne disposait pas encore du taux de grévistes.

L'intersyndicale de l'audiovisuel public a appelé les salariés du secteur à une grève de 24 heures le 29 janvier, dans le cadre de la journée d'action interprofessionnelle lancée par huit confédérations syndicales.

Outre les revendications interprofessionnelles, ils demandent notamment un "financement pérenne et dynamique" pour l'ensemble des sociétés de l'audiovisuel public, le "maintien du périmètre" de la télévision et de la radio publiques, ainsi que leur "indépendance politique, éditoriale et stratégique".

En "préalable", ils "refusent tout plan social" à Radio France Internationale (RFI) où la direction de la station a annoncé la suppression de 206 postes sur un millier dans le cadre d'un "plan de modernisation".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de cajar
29/janvier/2009 - 18h09

Je ne sais pas si l'administration française s'en remettra ! :lol:

Portrait de itala
29/janvier/2009 - 16h31

60% des journalistes des 7 chaines de Radio France sont en grève aujourd'hui. Des salariés inquiets pour l'avenir du Service public, par le plan social annoncé à RFI concernant un quart des personnels, par les menaces sur la Convention collective, la nomination de leur PDG par l’Elysée.

Portrait de Boldoflorine
29/janvier/2009 - 16h09

tout à fait et si il y a des avancées sociales ce n'est pas à cette personne qu'on les devra.

Portrait de JPMS
29/janvier/2009 - 15h47

Cela ne m'étonne plus que les salariés de FTV et de Radio France fassent grève. En revanche, quand il ne font pas grève, là ça m'étonne (normal, les jours sans grève dans ces 2 entreprises sont de plus en plus rares) !

Portrait de MITEL
29/janvier/2009 - 15h11

Loumayoun votre commentaire est déplorable et d' un égoisme.

Portrait de cégécé
29/janvier/2009 - 13h13

Voila le texte de l'intersyndicale de France 2. Deux points traitent des projets de Patrick de Carolis concernant la mise en place de la "société unique", après promulgation de la loi sur l'audiovisuel public.
"La crise économique amplifiée par la crise financière internationale touche durement une grande partie des salariés dans leurs emplois et leurs revenus. Alors qu’ils n’en sont en rien responsables les salariés, demandeurs d’emploi et retraités, en sont les premières victimes. Elle menace l’avenir des jeunes, met à mal la cohésion sociale et les solidarités ; elle accroît les inégalités et les risques de précarité. Surmonter cette crise implique des mesures urgentes d’une autre nature que celles prises par l’Etat et les entreprises, pour être au service de l’emploi et des rémunérations.
C’est pourquoi, les organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, UNSA) appellent les salariés du privé et du public, les chômeurs et les retraités, à une journée nationale de mobilisation interprofessionnelle le 29 janvier 2009 : elle donnera lieu dans tout le pays à des grèves et des manifestations. Elles appellent à agir massivement et interpeller les responsables gouvernementaux, les responsables patronaux et les employeurs pour :
défendre l’emploi privé et public ;
lutter contre la précarité et les déréglementations économiques et sociales ;
exiger des politiques de rémunérations qui assurent le maintien du pouvoir d’achat des salariés, des chômeurs et des retraités et réduisent les inégalités ;
défendre le cadre collectif et solidaire de la protection sociale ;
des services publics de qualité qui assurent en particulier tout leur rôle de réponse aux besoins sociaux et de solidarité.
Pour l’audiovisuel public, les salariés exigent :
- Un financement pérenne permettant à l’ensemble des sociétés de l’audiovisuel public d’accomplir leurs missions,

- le maintien de tous les postes de travail et du volume global de l’emploi (CDI, CDD, pigistes, cachetiers, intermittents). Les organisations syndicales signataires refusent toute suppression d’emplois à RFI.

- La garantie du maintien du périmètre de la télé et de la radio publique, leur indépendance politique, éditoriale et stratégique,

- Le maintien et le développement de la production et de la création en interne,

- La reprise de la convention collective des personnels techniques et administratifs ainsi que l’avenant audiovisuel de la convention collective nationale de travail des journalistes et la restauration de la convention collective des réalisateurs".

Pour leur permettre de participer à cette journée d’action les syndicats signataires du présent préavis les appellent à cesser le travail le 29 janvier 2009 à partir de 0 heures 00 et ce pour une durée de 24 heures."

Les plus vus