18/11/2011 16:24

La justice interdit aux médias de harceler la mère du bébé de Hugh Grant

La Haute Cour de justice de Londres a interdit aux médias de harceler la mère du bébé de l'acteur britannique Hugh Grant, la Chinoise Tinglan Hong, dans une injonction judiciaire dont les détails ont été publiés vendredi. Le juge a expliqué que l'attention médiatique dont elle était l'objet "empêchait (Tinglan Hong) de s'occuper de sa fille normalement".

L'injonction interdit le "harcèlement" de la mère et de l'enfant par les médias qui ont pris des photos devant leur domicile et dans la rue en novembre à Londres. La jeune femme, actrice, s'était plainte que sa vie était devenue "insupportable" depuis l'annonce au début du mois de la naissance du premier bébé de Hugh Grant, dont elle est séparée.

"Elle ne pouvait pas quitter son domicile sans être suivie et des photographes étaient constamment postés devant la maison", a expliqué le juge à l'appui de sa décision judiciaire. Il a en outre estimé que l'actrice faisait les frais de la colère soulevée par le rôle militant de Hugh Grant dans l'affaire des écoutes au journal News of the World. L'acteur, dont la messagerie avait été écoutée entre 2004 et 2006 par le tabloïd fermé en juillet dernier, a inlassablement dénoncé l'intrusion des médias dans la vie privée.

La mère de son enfant a reçu des appels téléphoniques injurieux à l'égard de Hugh Grant, l'enjoignant à "la fermer", selon le juge. La jeune femme a dû changer de numéro de téléphone portable, à cause des appels et messages reçus de la part de journalistes.

La presse britannique est très friande d'informations people, et les "injonctions" interdisant toute publication à la demande de personnalités se sont multipliées ces dernières années. Les médias dénoncent comme une entrave à leur liberté d'informer le recours à ces injonctions judiciaires. Hugh Grant doit témoigner lundi devant la commission d'enquête sur les écoutes téléphoniques et l'éthique des médias, qui a commencé ses auditions cette semaine.

Les parents de Milly Dowler, une petite fille assassinée dont la messagerie avait été écoutée par le News of the World, suscitant un tollé au Royaume-Uni, doivent également être entendus lundi.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de cyberlula
19/novembre/2011 - 19h07

Pourquoi tu dis ça ? Parce que la mère est d'une ethnie différente ?
Il pourra quand même avoir certains traits de ressemblance, même avec les yeux bridés

Les plus vus