17/11/2011 15:34

Audiences radios: Comme à chaque fois, tous les patrons sont contents !

Très attendues, les audiences de rentrée ont une nouvelle fois sacré RTL comme première radio de France, indéboulonnable et paisible leader devant la musicale NRJ, ainsi que France Inter et France Info, têtes de pont d'un groupe Radio France en bonne forme.

"Pour l'ensemble des antennes du groupe, ce sont nos meilleurs résultats depuis huit ans", assure, enthousiaste, Jean-Luc Hees, patron de Radio France. Sur un an, Inter, avec 10,4% d'audience cumulée, progresse de 0,4 point. Pour la station, la matinale autour de Patrick Cohen demeure un très fort point d'ancrage et le départ du populaire Stéphane Bern à RTL n'a pas éloigné les auditeurs. Pour Jean-Luc Hees, "l'antenne est plus forte que les animateurs". Sur la même période, Info (9%) fait encore mieux avec +0,8 pt. Une performance que le PDG souligne d'autant plus que "les nouveaux modes de consommation de l'info" se développent tous azimuts. Enfin, France Culture (1,8%, soit 950.000 auditeurs, +0,2 pt sur un an) réalise un score historique, tandis que France Musique (1,4%), avec une nouvelle grille, reprend du terrain sur sa concurrente Radio Classique, qui est stable (1,9%).

A RTL, la satisfaction est également de mise. "C'est une rentrée très réussie, la meilleure depuis dix ans", affirme le patron, Christopher Baldelli, heureux, notamment, des performances de la tranche d'info du midi ou de l'émission de Stéphane Bern en fin de matinée. "On est stable à 12,3% mais on gagne quand même 50.000 auditeurs. Et on creuse encore l'écart sur la deuxième radio", NRJ, ajoute-t-il.

A Europe 1, le verre est à moitié vide ou à moitié plein selon les points de vue. Si l'audience (8,9%) progresse de 0,2 pt par rapport à la dernière vague d'avril-juin, cela reste en-deçà de la performance réalisée il y un an (9,7%). Pour le patron, Denis Olivennes, ces chiffres sont néanmoins "encourageants": "depuis le printemps, on était sur une séquence de baisse qu'on a enrayée. On reprend 111.000 auditeurs". Et si sur un an, la station du groupe Lagardère perd 0,8 pt, c'est, selon lui, dû aux nombreux changements depuis janvier: départs de Nicolas Demorand et Marc-Olivier Fogiel, puis nouvelle grille très remaniée lancée fin août. Cette grille, justement, "est bien née", insiste Denis Olivennes, évoquant un "effet Bruce Toussaint qui marche sur la matinale", notamment auprès des 25-59 ans et des CSP+. "Maintenant, il va falloir de la persévérance et du temps pour l'installer", conclut-il.

Côté généraliste, RMC, qui continue de progresser avec 7,2%, est également très contente. "Un record absolu", se félicite son directeur général, Franck Lanoux. "La grande stabilité de notre format +Info, talk et sport+, c'est une force", assure-t-il, sûr que la riche année 2012 qui s'annonce (élections, Euro de foot et Jeux Olympiques) mettra encore un peu plus à l'honneur sa radio.

Du côté des musicales, NRJ (10,5%) est en léger fléchissement, avec -0,2 point par rapport à avril-juin et septembre-octobre 2010, tout en demeurant la 2e radio de France tous genres confondus. "Notre part d'audience (qui tient compte de la durée d'écoute, NDLR) est la meilleure pour une rentrée depuis 2007", observe toutefois Maryam Salehi, directrice déléguée de NRJ, pointant également les bonnes performances de la nouvelle matinale.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de madiran
17/novembre/2011 - 18h14

Commençons par enlever le dérouleur de tapis rouge "Bruce Toussaint" de la matinale et on reprendra l'écoute !

Je prend l'écoute maintenant à 9h30 !

Les plus vus