16/11/2011 15:57

Les Français préfèrent internet à la presse écrite pour s'informer sur la politique

Internet est devenu le troisième média référent des Français pour s'informer quotidiennement sur la politique, derrière la télévision et la radio mais devant la presse écrite, selon une étude publiée mercredi.

D'après ce baromètre "Enjeux numériques", réalisé pour Microsoft par Ipsos-Logica Business Consulting, un tiers des Français interrogés (33%) déclarent utiliser internet au moins une fois par jour pour s'informer sur l'actualité politique, positionnant le web derrière la télévision (71%) et la radio (56%), mais devant la presse écrite (23%). A l'échelle de la semaine cependant, internet est au coude-à-coude avec la presse papier: 51% disent utiliser la presse papier au moins une fois par semaine pour se tenir au courant de l'actualité politique contre 49% pour internet, 90% pour la télévision et 70% pour la radio.

Par ailleurs, chez les moins de 35 ans, l'écart se resserre entre internet (40%) et radio (44%) au quotidien. Mais le web suscite quand même la méfiance: 87% des personnes interrogées considèrent qu'il facilite les rumeurs et les fausses informations, et 72% trouvent qu'il est difficile d'identifier les sources et les personnes qui publient des informations. En conséquence, les internautes privilégient les grands portails d'actualité comme Yahoo, Google ou MSN (51%) et les sites internet des médias dits traditionnels (46%).

Les réseaux sociaux figurent loin derrière (17%), tout comme les forums et blogs (6%) et les sites collaboratifs (4%). Les sites d'information "pure player" (sans édition papier, comme Rue89, Slate.fr ou Mediapart), eux, ne sont encore appréciés que par 11% des personnes interrogées. Pour le sociologue des médias Jean-Marie Charon, le sondage "confirme les mouvements qui s'opèrent dans les représentations et les pratiques depuis une décennie". "Même si les médias historiques conservent pour certains une position de leader, internet s'intercale désormais en leur sein". Le web "s'installe comme média d'information politique, notamment dans la perspective de la campagne présidentielle 2012", ajoute-t-il.

Le sondage a été réalisé par téléphone sur un échantillon de 960 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Les entretiens ont été conduits les 4 et 5 novembre 2011.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus