15/11/2011 12:07

Le gratuit Metro va doubler le nombre de villes où il est distribué

Le quotidien gratuit Metro, désormais filiale à 100% de TF1, va doubler le nombre de villes où il est distribué, rétrécir en taille, adopter une nouvelle maquette et donner la priorité au web, a annoncé son président Edouard Boccon-Gibot. "Metro est actuellement diffusé dans quinze villes, nous passerons à 30 l'an prochain, sans augmenter le tirage actuel", a-t-il expliqué.

"Nous ferons une ré-allocation des exemplaires, en réduisant sur certaines villes actuelles le nombre de journaux que nous distribuerons sur les nouvelles", selon le président de Metro. "Nous préférons construire de l'audience plutôt que de distribuer du papier", déclare-t-il. Metro diffuse quelque 760.000 exemplaires pour une audience de 2,4 millions de personnes. En doublant le nombre de villes, "le taux de couverture passera de 68% à 90% de la population des villes de plus de 100.000 habitants", selon M. Boccon-Gibot.

Les premiers exemplaires distribués à un endroit donné réalisent une meilleure audience que les derniers, explique-t-il. Metro est généralement offert entre 6h00 et 10h00 par quelque 300 distributeurs. Dans le même temps, nouveau format et nouvelle maquette sont en cours de finalisation. "Le format sera celui d'un demi-Figaro, même si Metro restera +le plus grand des gratuits+. Le journal va adopter une maquette plus claire, plus lisible et plus accessible", indique son président. Comme la taille va diminuer, la pagination sera augmentée "pour conserver la même surface rédactionnelle".

Coté publicité, les synergies entre Metro et son actionnaire TF1 devraient s'intensifier. Des offres couplées existent déjà, notamment pour les trois premiers annonceurs de Metro (les opérateurs de téléphonie mobile). Metro bénéficie d'une régie interne qui est pilotée par TF1 publicité. Quand à la rédaction, elle donnera la priorité au web. "Aujourd'hui on a 40 journalistes qui travaillent sur l'édition papier et cinq pour le web, en 2012 ce sera l'inverse.

"Pour certains le digital est une diversification, pour un gratuit il faut prendre des positions dès maintenant", estime M. Boccon-Gibot qui annonce le lancement début 2012 d'applications "innovantes et intuitives" pour les tablettes iPad et Androïd. Enfin Metro prépare pour l'année prochaine le lancement de sites d'informations locales, nom de code "Metro-city".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de guapaperfecta
15/novembre/2011 - 23h52

non c'est pas le même format. Métro est plus grand.

Portrait de Maiying
15/novembre/2011 - 14h11

le gratuit métro??? lol

Les plus vus