14/11/2011 15:51

Grande-Bretagne: la confiance dans la presse écrite en déclin

Le scandale des écoutes téléphoniques pratiquées par l'ex-tabloïd News of the World a largement entamé la confiance des Britanniques dans la presse écrite, montre lundi un sondage selon lequel seuls 38% d'entre eux jugent leurs journaux fiables.

Le média considéré comme le plus digne de confiance est la télévision (fiable pour 64% des sondés), suivi par la radio (fiable pour 58%), selon cette enquête publiée le jour du début des travaux d'une commission spéciale mise en place à la suite du scandale pour se pencher sur les pratiques journalistiques.

58% des sondés affirment que leur confiance dans les journaux a diminué depuis le début de cette affaire en juillet, indique encore ce sondage, mené par l'institut YouGov pour la chaîne de télévision américaine PBS, qui a récemment commencé à diffuser au Royaume-Uni.

L'enquête a été réalisée fin octobre auprès de 1.108 Britanniques.

Le News of the World, ex-fleuron du groupe Murdoch qui a fermé en juillet dernier, est accusé d'avoir fait écouter dans les années 2000 jusqu'à 5.800 personnes, parmi lesquelles des hommes politiques, des membres de la famille royale britannique, des artistes et de simples citoyens qui faisaient l'actualité.

Le scandale a éclaté en 2006, mais il a pris une nouvelle dimension l'été dernier quand des journaux ont révélé que le téléphone d'une collégienne de 13 ans, Milly Dowler, assassinée en 2002, avait aussi été piraté, provoquant l'indignation générale et entraînant la fermeture du tabloïd.

A la suite de cette affaire qui a déclenché un séisme politico-médiatique, le Premier ministre David Cameron a chargé une commission spéciale, présidée par un haut magistrat, de faire la lumière sur le scandale et d'en tirer les leçons en matière de protection de la vie privée.

La commission, qui entre dans le vif du sujet lundi à Londres, a pour objectif de livrer sous un an ses recommandations.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus