12/11/2011 12:43

Le service français de l'Associated Press est toujours à vendre

L'agence américaine Associated Presse (AP) a fait état de "manifestations d'intérêt" de la part de tiers pour son service en français sans pour autant avoir reçu de proposition concrète, assure-t-elle dans un communiqué samedi.

Cette mise au point intervient après qu'une information de source syndicale eut évoqué des négociations avec l'agence allemande DAPD pour une éventuelle reprise du service d'Associated Press en langue française.

"S'il est vrai que, de temps à autres, des manifestations d'intérêt ont pu être reçues de tiers par l'Associated Press à New York, à ce jour aucune ne s'est traduite en proposition permettant à l'AP à Paris d'initier une information et une consultation utile des représentants du personnel conforme aux principes de droit français", écrit Pierre-Yves Glass, directeur d'AP pour la France.

"Certaines déclarations publiques, y compris à la presse, ont été effectuées le 9 novembre 2011 par des représentants syndicaux de l'Associated Press en France, qui sont inexactes", poursuit M. Glass.

"La direction française de l'Associated Press n'a jamais communiqué au sujet d'un acquéreur tiers du Service Français, sauf à faire valoir que l'Associated Press s'est toujours attachée à trouver des solutions permettant de réduire les conséquences sur l'emploi d'une éventuelle réorganisation dudit service", poursuit-il.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus