16/01/2009 08:59

La Chine va encore plus surveiller les internautes en 2009

Par Marianne BARRIAUX

La Chine surveille encore plus attentivement cette année l'internet et ses 50 millions de bloggeurs en raison d'une situation économique dégradée et d'une série d'anniversaires politiques sensibles, propices à la contestation, jugent des analystes.

Amnesty International a dénoncé cette semaine le blocage de son site en Chine et la version chinoise de celui de la BBC est inaccessible depuis décembre.

Tous deux avaient bénéficié durant les jeux Olympiques d'une mansuétude calculée. Des sites chinois, comme bullog.cn et fatianxia.com, où s'exprimaient des opinions critiques envers le régime, viennent d'être censurés. Sur bullog.cn avait été diffusée à la fin de l'an dernier la "Charte 2008", texte appelant à des réformes démocratiques en Chine.

"2009 compte de nombreux anniversaires sensibles et, cerise sur le gâteau, le ralentissement économique frappe vraiment la Chine", souligne David Bandurski, chercheur du programme "China Media Project" de l'Université de Hong Kong. "Contrôler les médias reste une priorité numéro un pour le Parti, mais il y a un déplacement de plus en plus marqué vers l'internet", ajoute-t-il.

Dans le même temps, les autorités ont lancé une vague de répression contre la vulgarité et la pornographie sur la Toile, fermant des centaines de sites.

Cependant, selon les analystes, ce genre de "nettoyage" intervient régulièrement, indépendamment des questions politiques. Les autorités chinoises ont une vision ambivalente de l'internet, considéré à la fois comme un enjeu technologique majeur, d'où leur soutien à son développement, mais aussi comme une menace en raison de la diffusion de messages critiques.

Selon les chiffres officiels, le nombre d'internautes chinois s'élevait fin 2008 à 298 millions, soit un bond de 42% par rapport à l'année précédente. Les bloggeurs, eux, sont 50 millions.

Amnesty International craint une nouvelle vague de répression en 2009. "Notre crainte est que cela montre le début de quelque chose qui dure tout au long de ce qu'on pourrait appeler une année sensible", a estimé Roseann Rife, directrice adjointe du programme Asie-Pacifique d'Amnesty.

Cette année verra le 20e anniversaire de la répression du mouvement pro-démocratie de la place Tiananmen dans la nuit du 3 au 4 juin, et, en mars, les 50 ans de l'insurrection du Tibet qui a vu l'exil en Inde du dalaï lama.

Malgré la censure, de plus en plus d'internautes peuvent s'exprimer et exposer leur mécontentement. "L'internet est devenu un moyen très efficace pour mobiliser les groupes mécontents et le gouvernement en est conscient", dit Zheng Yongnian, directeur de l'Institut de l'Asie de l'est à l'Université nationale de Singapour.

Selon Xiao Qiang, directeur du projet China Internet à l'Université de Californie à Berkeley, les chauffeurs de taxi s'en sont servis pour se mobiliser, lors de leurs grèves dans le sud l'année dernière. Car, comme le souligne Xiao, le nombre de bloggeurs et d'internautes rend impossible un contrôle absolu, en dépit du nombre de cyberpolicers chinois, estimés à 40.000.

"Chacun dans leur coin, les bloggeurs disent certaines choses, mais, si on les assemble, cela fait une opinion publique importante", juge-t-il, ajoutant: "C'est quelque chose que le gouvernement chinois combat". Pour les analystes, les millions de diplômés de l'université qui auront du mal à trouver du travail seront également une menace.

"C'est une section de la population plus éduquée et qui domine l'internet, donc susceptible d'utiliser cet instrument pour exprimer ses plaintes", dit Bandurski. Cependant, le mécontentement sur l'internet ne conduit pas forcément à une organisation structurée dans le monde réel.

"Il y a de plus en plus de potentiel, mais de manière générale cela reste un domaine encore soigneusement contrôlé", affirme Xiao Qiang.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de minosubb
15/octobre/2009 - 09h49

"La Chine va encore plus surveiller les internautes en 2009"

ah bon, parceque la chine le faisait moins avant?

Portrait de Boldoflorine
16/janvier/2009 - 13h19

l'ouverture et la liberté des chinois ce n'est pas encore gagné. il reste encore du chemin.... :( :(

Portrait de bonbeck
16/janvier/2009 - 13h03

parle pas de malheur !!!! oup's !! :roll:

Portrait de biarritz76
16/janvier/2009 - 12h45

les fascistes chinois sont bien toujours la !!

Portrait de khyrian13
16/janvier/2009 - 12h39

Youpi. Vive la Chine. (Il y a pas de mal à ce placer dans le camps des forts :mrgreen: )

Portrait de bonbeck
16/janvier/2009 - 10h52

la chine et les droits de l'homme....no comment !

Portrait de veronique62
16/janvier/2009 - 09h49

vive la liberté......

Les plus vus