06/11/2011 15:30

Bizutage: Le ministre Laurent Wauquier réclame de la fermeté

Le ministre de l'Enseignement supérieur Laurent Wauquiez a préconisé ce dimanche "vigilance" et "fermeté" contre le bizutage, après une plainte d'un étudiant de l'université Paris-Dauphine victime de cette pratique.

Un étudiant de première année de Paris-Dauphine a porté plainte après un bizutage au cours duquel des "lettres de sang" lui ont été inscrites dans le dos. Lors d'une réunion de recrutement de nouveaux adhérents de l'association d'étudiants Japad, "un des membres, sous l'emprise de l'alcool, à l'aide d'un instrument qui semble être une capsule de bouteille, a gravé sur le dos du candidat les lettres +Japad+", avait expliqué samedi le président de l'université, Laurent Batsch.
"Cette affaire illustre la nécessité d'exercer la plus grande vigilance et la plus grande fermeté lorsque des incidents graves se produisent", a estimé M. Wauquiez. "Dès que cette affaire a été connue, nous avons été en contact permanent avec l'université qui a immédiatement réagi", a-t-il précisé, approuvant les sanctions prises par le président de Paris-Dauphine à l'encontre de l'association et sa décision de se porter partie civile.
M. Wauquiez a rappelé les mesures prises début octobre pour renforcer le dispositif anti-bizutage: "Un numéro vert a été mis en place dans toutes les académies, les organisateurs de soirées et d'événements d'intégration doivent établir une déclaration préalable, et j'ai demandé aux recteurs et aux chefs d'établissements d'exercer cette vigilance sans faille." "Il faut que la fête et l'intégration de nouveaux étudiants restent un moment de convivialité et de respect, pour le meilleur épanouissement des jeunes", a-t-il souligné.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de zebula
6/novembre/2011 - 19h00

C'est vrai ca c'est pas très malin de faire des lettres de sang ... Qui sait , il a peut être chopé le sida...

Ah pour le reste c'etait pas un bizutage mechant , si?

Portrait de La-mire
La-mire (non vérifié)
6/novembre/2011 - 18h34

Le ravi de la crèche s'exprime mais celui qui doit demander de la fermeté c'est le ministre de la justice pour de tels faits..!!

Portrait de Bichon33
6/novembre/2011 - 17h15

Quand j'étais bizut,c'était simple pendant un an on n'avait pas droit au premier plat de frites ..lol
le seul truc à peu près bouffable ..
le plat était posé sur une table de 8
les anciens se servaient et les bizuts prenaient le plat vide et fonçaient "au rab" en cuisine ..

comme il n' y en avait pas pour toutes les tables ..les derniers n'avaient plus "qu'à manger à la table qui recule,ou sucer des pointes "..

On a supprimé ce piège de morfales l'année suivante ..

:)

Portrait de BelleGazou8
6/novembre/2011 - 16h57

Où est le rapport avec le sujet du post ?
Encore un aigri !

Les plus vus